Antalya : Mannarino cède en finale | Fédération Française de Tennis
Adrian Mannarino ©FFT/C.Dubreuil

01/07/2017

Antalya : Mannarino cède en finale

Circuit pro

Battu par Yuichi Sugita en finale à Antalya, Adrian Mannarino devra encore attendre pour ouvrir son palmarès.

Pour la première édition de l’Open d’Antalya en Turquie (ATP250), ce sont deux joueurs en quête d’un premier titre qui s’affrontaient en finale. Adrian Mannarino (62e), dont c’était la troisième finale sur le circuit ATP, faisait face au Japonais Yuichi Sugita (66e), qui disputait lui sa première finale sur le circuit principal et n’avait même jamais dépassé les quarts de finale dans un tournoi ATP avant. Mais l’expérience n’a pas suffi au Français qui s’est incliné 6/1, 7/6(4). 
 
Tombeur de Borna Coric, tête de série N.7, au premier tour, Adrian Mannarino avait ensuite eu très peur le jour de ses 29 ans face à l’Espagnol Fernando Verdasco en quarts de finale (2/6, 7/5, 6/2) avant de dominer Andreas Seppi en demi-finales (6/4, 6/4). Mais en finale, le Français a eu beaucoup de mal à maîtriser ses nerfs. Particulièrement fébrile en début de match, le 62e mondial concédait le break d’entrée et se retrouvait rapidement mené 3-0 puis 5-1 après avoir offert un double-break d’avance à son adversaire sur une double-faute. Le Japonais, qui n’en demandait pas tant, profitait de son jeu de service pour boucler la première manche sur un revers long de ligne. 6/1 en 29 minutes. 
 
Mannarino réagit mais n'enfonce pas le clou
 
Face à un adversaire qu’il rencontrait pour la première fois sur le circuit principal mais qui l’avait déjà battu lors du challenger de Nottingham (Grande-Bretagne) en 2012, déjà sur gazon, le Français n’avait cependant pas l’intention de laisser passer une nouvelle occasion d’ouvrir son palmarès sans réagir.
 
Breaké à un partout, il se reprenait dès le jeu suivant pour recoller à 2-2 avant de réussir un nouveau break pour mener 4-2, bien aidé par une double-faute de son adversaire. Mais, malgré une balle de 5-2, Adrian Mannarino, trop attentiste, laissait son adversaire revenir à hauteur. Un scénario qui se reproduisait dans le tie-break où après avoir été mené 2-0, le Français réagissait pour passer devant quatre points à trois avant de commettre deux fautes directes et laisser son adversaire filer vers le titre. Au service pour conclure, Yuichi Sugita ne tremblait pas pour s’offrir son premier titre ATP (6/1, 7/6) et devenir le premier joueur à remporter un Challenger (Surbiton) et un titre ATP sur gazon lors de la même saison. 
 
Amandine Reymond