23/02/2016 - 12h13

Auray : Bouchelaghem prend rendez-vous

A l’Open Super 12 d’Auray, tournoi international réservé aux 11-12 ans, le très prometteur Français César Bouchelaghem a inscrit son nom au palmarès, tandis que la Russe Kristina Volgapkina s’est imposée dans le tableau filles.

Cela faisait 14 ans qu’un Français ne s’était pas imposé à Auray, depuis la victoire de Djenadi en 2002. César Bouchelaghem a mis fin à cette disette en s’adjugeant la 31e édition. Au cours de la semaine, le Français âgé de 11 ans s’est imposé à chaque fois en deux manches, ne concédant que 31 jeux en 6 rencontres, soit 5,1 de moyenne. En finale, Bouchelaghem a dominé l’Anglais Louis Davey (7,5, 6/1), après un début de match difficile.

La tactique de César
"César a été mené 4-1. Mais il a dans sa tête un ordinateur qui lui permet de tenir compte de ses erreurs, de changer de stratégie quand il le faut, souligne Gérard Stephan, directeur de l’épreuve. C’est alors son adversaire qui n’a pas sur répondre. Au deuxième set, Davey s’est retrouvé sans solution." Véritable phénomène César Bouchelaghem excelle dans tous les domaines (le judo, les échecs, le ski) mais aussi sur le plan scolaire puisqu’il est déjà en Seconde (4 ans d'avance).

Revoir le match

Un autre Français en demie
"Sur le plan tennistique, il compense son petit gabarit par une technique impeccable et un mental hors normes. Un peu comme Federer, il possède ce petit plus, défend astucieusement, sait varier les angles, vient parfois terminer les points au filet. En plus c’est un gamin bien élevé qui n’a jamais un geste d’humeur. On le sent parfaitement encadré", ajoute Gérard Stephan. A noter également l’excellent parcours de Sean Cuenin, puisque le Français s’est incliné de peu en demi-finale contre Davey (7/6, 6/3).

Volgapkina impose sa puissance
Dans le tableau filles, le titre est revenu à la Russe Kristina Volgapkina victorieuse en finale de la Belge Hanne Vandewinkel (6/3, 6/1).  "Volgapkina propose un jeu russe presque traditionnel puisqu’elle frappe fort en fond de court et construit bien ses points. Plus créative, Vandewinkel a essayé de varier les trajectoires, les angles, mais elle a payé son manque de puissance lors d’échanges interminables", estime Gérard Stephan.

Près de 3000 spectateurs
Dans les rangs tricolores, Souhila Aouni (battue par la Roumaine Popa 4/6, 6/3, 6/3), Esma Nur Dudooglu (dominée par la Belge Costoulas 1/6, 6/3, 6/2) et Jade Marie (impuissante face à la Belge Waligora 6/3, 6/0) ont toutes chuté au 3e tour. Une fois de plus les participants français venus de 27 Ligues comme les étrangers (36 pays représentant les 5 Continents) ont attiré les foules à l’Open Super 12 : 1200 personnes ont assisté aux finales tandis qu’environ 3000 spectateurs ont assisté à l’ensemble du tournoi.

 

Baptiste Blanchet