Bad Gastein : Alizé Cornet quatre ans après | Fédération Française de Tennis

17/06/2012

Bad Gastein : Alizé Cornet quatre ans après

©FFT

Quatre ans après son premier titre WTA à Budapest, Alizé Cornet a doublé la mise en s'imposant à Bad Gastein en Autriche.

"C'est mon tournoi préféré!", s'est exclamé Alizé Cornet après avoir remporté le deuxième titre de sa carrière. Sur la terre battue de Bad Gastein, la protégée de Georges Goven a conclu en beauté une semaine parfaite. Qualifiée pour la finale sans avoir cédé un set sur son parcours, la 73e mondiale s'est imposée face à la 37e, Yanina Wickmayer, en finale 7/5, 7/6(1) en 2h14.

Disputé sous une chaleur écrasante (près de 30°C), le match a vite tourné en faveur de la Française qui a mené 4-2. Mais la puncheuse belge a aligné trois jeux pour se détacher 5-4 à son tour. Toujours aussi solide et combative, Cornet a à son tour gagné trois jeux pour remporter ce premier set 7/5.

"Ce titre signifie beaucoup pour moi"

Dans la deuxième manche, Alizé a de nouveau pris ses distances 5-3 avant de voir Wickmayer bondir à 6-5. Finalement le match s'est joué au jeu décisif où Alizé a été impériale. Victorieuse sept points à un sur une dernière faute de coup droit de Yanina, Alizé a tout de suite été emportée par l'émotion. Les larmes aux yeux, elle est allée embrasser son coach et ses proches dans les tribunes.

"Je ne suis pas Autrichienne, mais ici je me sens comme en étant une, a raconté Alizé sur le site officiel du tournoi. Ce titre signifie naturellement beaucoup pour moi, je suis extrêmement heureuse." Ce deuxième titre sur terre battue, conquis quatre ans après le premier à Budapest, est en effet riche de sens pour Alizé.

Retour dans le top 60

En 2008, la Niçoise était en pleine progression. Elle allait grimper jusqu'à la 11e place mondiale en février 2009. Mais derrière, Cornet n'avait pu confirmer, perdant progressivement sa confiance. En février dernier, elle a même glissé jusqu'à la 117e place mondiale.

Avec l'aide de Georges Goven et de son fils Mathieu, le partenaire d'entraînement d'Alizé, elle est remontée. Une finale dans un "100 000 dollars" à Nassau en mars a marqué un premier cap. Puis une quatrième finale WTA sur la terre battue de Strasbourg a été un autre moment fort. Avant ce grand bonheur autrichien qui va lui permettre de revenir dans les 60 meilleures mondiales au classement de ce lundi (probablement à la 57e place). Et à 22 ans, Alizé a encore de très nombreux beaux jours devant elle.

B.W.