Championnats de France de padel 2017 : des vainqueurs inédits | Fédération Française de Tennis

24/09/2017

Championnats de France de padel 2017 : des vainqueurs inédits

Padel

Les équipes du Lyonnais et de Midi-Pyrénées ont été sacrés champions de France de padel à Petite-Forêt.

La troisième édition des championnats de France de padel s’est achevée dimanche à Petite-Forêt, près de Valenciennes avec la victoire de la paire Collombon/Ginier (Lyonnais) chez les femmes et de Bergeron/Blanqué (Midi-Pyrénées) au terme de deux superbes finales.

Le spectacle était au rendez-vous dimanche sur les courts du BIG IV où les candidats aux titres de champions de France ont livré de superbes batailles. D’abord en demi-finales le matin puis en finale l’après-midi.

Premières à entrer sur le court, Alix Collombon et Jessica Ginier (Lyonnais) ont livré une superbe prestation face aux doubles tenantes du titre Audrey Casanova et Laura Clergue (Provence). Fortes de la confiance engrangée fin août lors de leur victoire à Lyon où elles avaient dominé les numéros un françaises en demi-finale, les Lyonnaises ne se sont pas laissées gagner par la pression. Après un premier set très disputé ce sont d’ailleurs elles qui ont enlevé le tie-break 7/6(5).

Elles ont ensuite tenu le même rythme dans le deuxième set. Très en jambes, elles ont constamment mis leurs adversaires sous pression pour breaker pour mener 4-3 avant de conclure 6/4 après près de deux heures d’un match très intense."C’était plus tendu aujourd’hui en raison de l’enjeu, analysait Alix Collombon après la rencontre. On gagne le premier un peu in-extremis et ça aurait pu vite tourner si on l’avait perdu. Ça s’est vraiment joué sur des détails. Elles ont fait un super match, elles étaient solides, elles nous ont agressé mais nous aussi et psychologiquement on était prêtes pour un match très disputé." 

"L’an dernier on avait fini quatrièmes, là on voulait faire mieux et c’est plutôt réussi ! J’espère qu’on le refera l’an prochain" se réjouissait Alix Collombon qui, comme Laura Clergue l’a déjà fait, prendra, en fin d’année, la direction de l’Espagne et plus précisément Barcelone où elle a choisi de s’entraîner avec  Juan Alday, coach de la numéro un mondiale. "Mais je vais continuer à jouer les tournois français avec Jessica et j’espère qu’elle viendra s’entraîner avec moi de temps en temps." "Moi ma vie est vraiment en France, j’ai des attaches à Lyon où je suis prof de tennis mais je ne travaille pas pendant les vacances scolaires alors je crois que ça pourra se faire, confirmait Jessica Ginier, impatiente de disputer les championnats d’Europe avec l’équipe de France du 13 au 18 novembre à Lisbonne. "On est fières de représenter une nouvelle fois la France. Il y aura l’Espagne et le Portugal donc ça sera dur mais on va essayer de se hisser sur le podium".

Victorieuses 6/2, 6/4 face à Mélissa Martin/Géraldine Sorel (Côte d'Azur), Mai Vo et Elodie Damiano (Guyenne) complètent le podium féminin de ces championnats de France. 

Tableau final dames

Consolante dames 

 

Bergeron/Blanqué font chuter Scatena/Ritz

Chez les messieurs l’affiche a tenu toutes ses promesses avec une finale de très haut niveau entre le tenant du titre Jérémy Scatena et son nouveau partenaire Jérémy Ritz et les jeunes joueurs de la ligue Midi-Pyrénées Johan Bergeron/Bastien Blanqué.

En pleine progression depuis qu’ils se sont installés à Madrid en février, Bergeron/Blanqué ont montré toute l’étendue de leur talent en multipliant les défenses exceptionnelles et les coups gagnants spectaculaires. Auteurs du premier break de la finale à 4-3 dans le premier set, ils ont rapidement confirmé pour boucler la manche 6/3 sur le service de Bastien Blanqué avant de réussir le break d’entrée de deuxième set.

En face, Ritz/Scatena n’ont rien lâché. Même moins en forme que leurs adversaires, ils se sont accrochés pour débreaker tout de suite. Mais un nouveau break dans la foulée les a contraint à courir après le score toute la fin du match avant de finalement céder 6/3 6/3. "Objectivement, je pense qu'ils sont simplement plus forts que nous, reconnaissait Jérémy Scatena à l'issue du match. Moi à partir de 1-0, j'étais sous pression et physiquement j'ai eu du mal."

"C'est une grande joie mais également un soulagement car on joue ensemble depuis février et pour nous les championnats de France c'était un peu l'apothéose, confiait Johan Bergeron, la médaille autour du cou. On voulait vraiment gagner et on a eu peur lorsque Bastien s'est blessé à la cheville lors du dernier match de poules... "Mais finalement, grâce au kiné ça a été. Et puis là on vient de gagner alors ça va", souriait Bastien avant de rejoindre leurs amis pour célébrer cette victoire. Après quelques jours de vacances en France, les deux joueurs reprendront le chemin de l'entraînement à Madrid pour préparer les championnats d'Europe où "une troisième place derrière l'Espagne et le Portugal est envisageable", selon eux.

A noter que Cédric Carité et Loic Le Panse (Essonne) ont pris la troisième place de ces championnats de France grâce à leur victoire contre Ferrandez/Gauthier (Provence) 6/3, 6/4.

Tableau final messieurs

Consolante messieurs

Amandine Reymond, à Petite-Forêt