Championnats de France universitaire : Bacquié et Poullain sacrés | Fédération Française de Tennis

05/07/2017

Championnats de France universitaire : Bacquié et Poullain sacrés

Championnats de France

Alice Bacquié (n° 30) et Lucas Poullain (-15) se sont imposés en “Élite” à l’occasion des championnats de France universitaires individuels qui se sont déroulés du 13 au 15 juin dans la cité héraultaise.

"Je suis très contente d’avoir gagné ce titre, surtout que cette année, c’était relevé, nous étions cinq numérotées chez les filles." Sacrée championne de France universitaire “Élite”, Alice Bacquié ne boude pas sa joie. La n° 30 française, qui étudie la gestion par correspondance à l’université Jean-Jaurès de Toulouse, a dominé en finale de l’épreuve la n° 17 française Irina Ramialison (Staps Orléans Tours) 6/2, 6/2.

"En plus, c’est une super ambiance, différente de celle du circuit, poursuit la 656e au classement WTA. On se connaît toutes. Et tous !" Ce que confirme Lucas Poullain (-15), sacré chez les garçons, grâce à une victoire 6/2, 7/5 sur Thomas Szewczyk (-4/6, université Grenoble Alpes). "C’est une compétition à laquelle on prend vraiment plaisir à participer, dit le Nantais actuellement en Master de management du sport à la Florida State. Il y a un super niveau, on se connaît quasiment tous, les filles, les gars, en plus il y a des doubles et le cadre est super sympa."

En l’occurrence, le Centre de Tennis de la Grande Motte, sa grosse vingtaine de courts extérieurs en dur, son club-house, son restaurant, son complexe et sa situation au bord de l’Étang du Ponant, à 100 mètres de la plage.

"L’organisation est vraiment parfaite, souligne Patricia Froissart la vice-présidente de la FFT chargée de la compétition nationale, du beach tennis, du padel et du paratennis. Le club est magnifique, avec beaucoup de terrains et une atmosphère extrêmement sympathique et nous remercions vraiment la municipalité de La Grande Motte pour son accueil et sa convivialité. Tout est fait pour que les joueuses et les joueurs se sentent bien." Et aient envie de donner le meilleur car, comme le résume Alice Bacquié : "Universitaire ou pas, c’est un titre de champion de France et ça fait très plaisir !".

Également sacrée par équipes il y a deux ans avec l’université de Bordeaux, la championne 2017 est une fervente partisane du circuit “U” : "Il y a de bonnes compétitions, dit-elle. En individuel bien sûr, mais aussi par équipes, que ce soit avec sa fac, ou en équipe de France. Jouer pour son pays, c’est extraordinaire." Elle aura d’ailleurs l’occasion de le faire une nouvelle fois lors de l’Universiade d’été, qui se déroulera du 19 au 30 août à Taipei. Comme en 2015 et comme Lucas Poullain, lui aussi qualifié. "J’ai hâte de participer à cette compétition, ajoute en écho le Nantais. Je l’avais déjà fait il y a deux ans en Corée du Sud et c’est un super souvenir. » Adeptes « du développement du tennis universitaire", les deux champions de France 2017 seront ravis d’apprendre que la FFT et la FSU sont en train de plancher conjointement sur une grande nouveauté.

"L’idée est d’introduire une épreuve de padel, confie Patricia Froissart. Nous allons travailler à cela pour la saison prochaine."

Et aussi…
Ont également été attribués à La Grande Motte les titres de champions de France Nationale 2. Ils sont revenus à Christel Amsallem (5/6, université Lyon 1) et Nicolas Escavabaja (5/6, université Toulon). En double, le mixte a été remporté par Clémentine Clément (-4/6) /Florian Symbozel (-4/6), le titre messieurs est revenu à Maxime Gautier (0)/Guilhem Perez Le Tiec (0), tandis que le titre dames a été gagné par Léa Tholey (n°48)/Manon de Lanlay (-4/6).
 

Myrtille Rambion