Fed Cup : Mauresmo, enceinte, arrête le capitanat | Fédération Française de Tennis
Amélie Mauresmo annonce qu'elle ne sera pas capitaine en 2017.

14/11/2016

Fed Cup : Mauresmo, enceinte, arrête le capitanat

Au lendemain de la défaite en finale de l'équipe de France de Fed Cup, Amélie Mauresmo a annoncé qu'elle rendait ses galons de capitaine, après quatre saisons à la tête des Bleues. Elle attend en effet un deuxième enfant.

A peine les larmes de Strasbourg séchées qu'une autre mauvaise nouvelle est tombée. Amélie Mauresmo, capitaine de l'équipe de France depuis 2013, a décidé de stopper l'aventure. La surprise est de taille car après la défaite face à la République tchèque, "Amé" avait salué la superbe performance de ses joueuses, passées tout près de l'exploit. Mais il y a une très bonne explication : Amélie, déjà maman d'un petit garçon, attend un deuxième enfant.

"Je vais accoucher en avril 2017, et c'est incompatible avec le calendrier de la Fed Cup. Le premier tour est en février (11 et 12) et l'éventuelle demi-finale en avril (22 et 23). Je l'ai annoncé aux filles ce matin. Elles n'étaient pas au courant car je voulais qu'elles soient concentrées à 100% sur la finale. Il y a eu beaucoup d'émotions évidemment. D'autant que nous n'avons pas beaucoup dormi cette nuit..."

Amélie quitte son poste avec un bilan très positif. En neuf rencontres, elle a remporté six victoires et perdu trois rencontres et a permis à la France de remonter dans le groupe mondial. La défaite face à la République tchèque est cruelle, mais la capitaine a dressé un bilan très positif du week-end à Strasbourg.

"Il y a eu plein de choses positives, pour le tennis en général et pour le tennis féminin en particulier. Je suis on ne peut plus satisfaite de l'engagement des filles et du staff. L'équipe a joué au-dessus de son niveau, grâce à l'effet de groupe. Tout le monde a adhéré au projet."
 

Le mot du président Jean Gachassin :

"La maternité est une très bonne raison de faire une pause dans une carrière et nous félicitons Amélie pour cette heureuse nouvelle. Nous comprenons parfaitement que la naissance annoncée pour avril soit incompatible avec le poste de capitaine de Fed Cup et le calendrier des rencontres.
 
Nous remercions chaleureusement notre capitaine pour ces 4 années de travail en équipe de France et le chemin parcouru. Elle a su remonter une équipe qui était reléguée du groupe mondial en 2012 pour arriver hier en finale et au deuxième rang des nations du tennis féminin en les fédérant autour d’objectifs communs chaque année plus ambitieux. Sa passion pour son sport et son poste de capitaine n’a jamais faibli, même dans les moments difficiles, et nous lui en sommes infiniment reconnaissants.
 
Ce que nous avons vu ce week-end nous laisse espérer le meilleur pour notre Equipe de France. Nous avons vu des filles transcendées par l’esprit d’équipe et capables de hausser leur niveau de jeu de façon incroyable. Les émotions fortes vécues pour le maillot France sont sans doute les plus belles qui soient données de vivre à un joueur ou une joueuse. Cette aventure mérite de continuer dans les meilleures conditions possibles pour chacune d’entre elles et pour le groupe.
 
Nous nous mettons au travail avec les joueuses, Amélie et la Direction Technique Nationale, dès que les émotions du week-end seront retombées, afin de trouver un nouveau capitaine pour la campagne 2017.
 
Nous souhaitons à Amélie de profiter pleinement de sa vie de famille dans les mois qui viennent et nous espérons la revoir bientôt à nos côtés pour contribuer au rayonnement du tennis français."