Josselin Ouanna : ''De nouvelles ambitions'' | Fédération Française de Tennis

23/03/2012

Josselin Ouanna : ''De nouvelles ambitions''

Après ses succès au Challenger de Cherbourg et au Future de Poitiers, Josselin prend la direction des Antilles pour disputer le 100 000 $ du Gosier (Guadeloupe). L'occasion de revenir sur son début de saison.

Josselin, sept participations au Future de Poitiers et enfin la victoire, cela doit faire plaisir...

Bien sûr, c'est un bon moment, je crois que je ne suis jamais allé plus loin que demi-finale. D'autant que Poitiers n'est pas loin de Tours où habite ma famille. D'ailleurs, ils sont venus toute la semaine. Cette victoire vient après Cherbourg et c'est important...Moi qui n'avait gagné qu'un point ATP depuis le début de l'année, j'en prends 125 en trois semaines.

On vous a vu transformé, beaucoup plus serein et mieux préparé physiquement. Votre remise en cause semble porter ses fruits ?

J'ai eu une année galère en 2011 au retour d'Australie. Blessé à l'épaule j'ai mis pas mal de temps pour revenir. J'ai pris une grosse claque au classement (au dessous de la 450e place mondiale). Il fallait réagir. J'ai donc décidé d'intégrer le centre d'entraînement de Roland Garros. Sous la direction de Jérôme Potier et d'Olivier Soules, j'ai commencé à travailler là ou j'avais des lacunes: le physique, la résistance et une autre hygiène de vie. Pas facile de faire des footings, de s'astreindre à la musculation et de faire attention à tout ce que l'on mange. Mais quand on gagne un tournoi comme Cherbourg on se dit : ça vaut le coup.

Vous avez gagné plus de 180 places au classement ça doit motiver non ?

Evidemment, mais je suis encore loin d'une place dans le top 100. J'y ai goûté (88e) et bien sûr c'est mon objectif de revenir à ce niveau.

Justement quels sont vos objectifs ?

D'abord aller en Guadeloupe pour le tournoi du Gosier qui est un gros Challenger et ensuite Saint-Brieuc pour préparer la saison de terre battue. Mis à part essayer de disputer les qualifs à Roland-Garros je n'ai rien de précis encore. A Cherbourg j'ai joué match après match sans me projeter, à Poitiers ça a été la même démarche. Je sens que ça va mieux tant physiquement que mentalement. Si je confirme dans les prochains tournois alors je pourrais avoir de nouvelles ambitions…

Propos recueillis par Tony Laurent