Nouveau Logo : La FFT change de look | Fédération Française de Tennis

15/04/2015

Nouveau Logo : La FFT change de look

La FFT a décidé de se doter d’une nouvelle identité visuelle. Explications en questions et réponses.

À quoi sert un logo ?
Un logo c’est une figure représentative qui permet de dire simplement, mais de la façon la plus percutante possible ce qu’est la FFT, pour que le public qui le voit comprenne de manière presque instantanée ce que nous avons à lui dire. 
 
Qu’attend-on d’un logo ?
Un logo doit pouvoir exprimer le maximum de choses en un minimum d’éléments. On attend de lui qu’il soit identifiable, qu’il dise qui parle, qu’il soit unique, fonctionnel et polyvalent. Mais encore ? Il doit pouvoir être déployé et décliné dans les ligues, les comités et les clubs, mais aussi dans le cadre de tous les événements de la FFT.
 
Pour qui fait-on un logo ?
Durant tout le processus de réflexion sur le nouveau logo de la FFT, les concepteurs ont suivi une ligne de conduite : « On ne fait pas un logo pour nous-mêmes, mais pour nos publics. » Un logo ne pouvant pas tout dire, des questions essentielles se sont alors posées et notamment : quelle est la vocation de cette fédération ? La mission première de la FFT est de favoriser l’accès de tous à la pratique du tennis. Le logo se doit donc d’incarner le tennis en France.
 
Quels sont les grands enjeux de la refonte du logo ?
Si la mission essentielle de la FFT est de faire vivre le tennis en France, il est capital de donner une image résolument attractive de ce sport. L’institution passe au second plan, c’est du sport qu’il faut parler. Un sport attractif, accessible, afin de recruter et de fidéliser. Le logo doit donc transmettre de l’énergie et un peu de passion.
Enfin, la nouvelle identité doit faire passer tout le dynamisme de cette fédération et transmettre ses fortes valeurs : passion, progrès, partage, éthique.
 
Quel logo pour quels messages ?
Questionnement et préparation terminés, vient la détermination du message à véhiculer. Prémisse de cette réflexion, la nécessité de redonner la parole à notre sport. Comment ? En s’intéressant plus au terrain de tennis qu’à ses accessoires, raquettes et balles. Car l’excellence du tennis à la française c’est avant tout la terre battue, la couleur ocre. Tandis que le côté « bleu-blanc-rouge » ou « coq » est, lui, réservé aux Équipes de France. 
 
 
En outre, il convenait de valoriser le statut fédéral pour dire clairement que la FFT est la deuxième plus importante fédération de sport, que le tennis est le premier sport individuel, sans pour autant tomber dans la rigidité du statut.
Enfin, le nouveau logo devait représenter l’élégance sans tomber dans l’élitisme et être d’un design moderne tout en restant lisible.
Touche finale : l’audace ! Quitte à changer de logo, autant être en rupture. Ce choix, les dirigeants de la FFT l’ont fait !
 
La FFT devient une marque, et l’assume haut et fort
Le message contenu dans le logo est fort, immédiatement lisible : la fédération est à sa place, à la place du filet. Elle pose le cadre et les règles du jeu, mais c’est le sport qui s’exprime sur le terrain, et sur tous les terrains : ligues, comités et clubs.
Autre point fort évoqué par ce logo, les liens forts qu’entretiennent la fédération et Roland-Garros. La FFT doit assumer le fait qu’elle est propriétaire et organisatrice de ce tournoi du Grand Chelem. Les deux logos doivent donc être complémentaires et bien cohabiter.
Ce logo est polyvalent et facile d’application. Cette nouvelle identité graphique s’applique et s’intègre à l’ensemble des outils de communication de la fédération. Une identité déclinée dans une architecture de marque complète, permettant aux ligues et aux clubs de confirmer et d’affirmer leur appartenance au réseau, une identité qui marque l’ensemble des événements et des actions de la fédération et qui accompagnera la FFT dans ses défis d’aujourd’hui et de demain.