Open d’Australie, J2 : les messieurs en force | Fédération Française de Tennis

15/01/2019

Open d’Australie, J2 : les messieurs en force

Circuit pro

Jérémy Chardy, Lucas Pouille, Jo-Wilfried Tsonga, Gilles Simon, Pierre-Hugues Herbert et Alizé Cornet ont gagné, ce mardi à Melbourne.

Herbert s’offre Querrey
Pour son entrée en lice dans cet Open d’Australie 2019, Pierre-Hugues Herbert a impressionné. L’Alsacien est parvenu dans le même temps à se jouer de la chaleur -jusqu’à 37 degrés mesurés au cœur de l’après-midi ce mardi à Melbourne- et de Sam Querrey.

“P2H“ est sorti vainqueur avec la manière d’un duel qui s’annonçait des plus ardus 5/7, 7/6, 6/3, 6/1. ''Je suis très fier de moi, là, d’avoir réussi à passer ce premier tour, n’a pas caché l’intéressé. Sam Querrey, c’est un client sur le circuit. Je savais que ce n’était pas forcément un premier tour facile et être capable de s’en sortir, c’est très positif pour moi.''

La clé ? Au-delà de son service (77% de points gagnés sur première, 21 aces) et de sa réussite au filet (22/28) : le mental. ''J’ai su rester calme et je suis plutôt fier de mon attitude tout au long du match'', a indiqué Pierre-Hugues Herbert.

Pouille avec maîtrise
Lucas Pouille a livré une partition solide pour se défaire du Kazakh Mikhail Kukushkin, ce mardi au premier tour de l’Open d’Australie. Le Nordiste a conclu les débats en tout juste 1h45 et trois sets : 6/1, 7/5, 6/4. Gagnant ainsi son premier match de la saison… et son premier, tout court, à l'Open d'Australie, un tournoi du Grand Chelem qui ne lui avait pas réussi jusqu'ici.

Simon surfe sur la vague
Après avoir atteint coup sur coup les demi-finales des tournois de Pune puis de Sydney, Gilles Simon confirme sa forme du moment. Le 30e mondial a contrôlé l’Américain Bjorn Fratangelo pour s’imposer 7/6, 6/4, 6/2.

''Je suis très content du match, a commenté ‘Gilou’. J'appréhendais un petit peu, parce que je n'avais pas joué beaucoup sous la chaleur en journée ces derniers temps. Pendant deux semaines, j'ai vraiment l'impression d'avoir vécu comme une chauve-souris !'' Plus sérieusement, le Français a expliqué : ''J'ai bien servi et ça m'a beaucoup aidé aujourd'hui.''

Tsonga prend rendez-vous avec Djokovic
Costaud. Sérieux. Solide. Jo-Wilfried Tsonga a été tout cela à la fois pour se défaire de Martin Klizan sans trembler dans la dernière ligne droite (6/4, 6/4, 7/6). Bénéficiaire d’une wild card, de retour à très haut niveau après des mois de blessure, le Manceau a ainsi très probablement pris rendez-vous avec Novak Djokovic, qui joue en soirée de ce mardi à Melbourne.
 

Et Venus pour Cornet !
Alizé Cornet dispute à Melbourne son 49e tournoi du Grand Chelem consécutif. Un record parmi les joueuses en activité. Vertigineux, quand on sait le degré d’exigence pour évoluer à de tels sommets de la compétition. La Niçoise a confirmé son bon début d’année en prenant le meilleur 6/2, 6/2 -non sans s’être détachée 5-0 dans le premier set- sur l’Espagnole Lara Arruabarrena.

Chardy vient à bout de Humbert au super tie break
Comme souvent, Jérémy Chardy a fait parler son expérience au cinquième set, l'une de ses spécialités. C'est au super tie-break, une nouveauté à l'Open d'Australie, qu'il a eu raison de son jeune compatriote Ugo Humbert, sur le score éloquent de 3/6, 7/6, 6/4, 6/7, 7/6 (10-6). Chardy aura l'honneur de défier le vainqueur du Masters, Alexander Zverev, au deuxième tour.

Pauline Parmentier, Fiona Ferro et Clara Burel se sont arrêtées là. Tout comme Gleb Sakharov, en fin de journée.

 

 

Le mot de la fin est revenu à Benoît Paire, ou plutôt à son vainqueur du premier tour : Dominic Thiem. L’Avignonnais a poussé le finaliste de Roland-Garros 2018 aux cinq sets mais s’est finalement incliné sur le fil, 0 2h08 du matin,  6/4, 6/3, 5/7, 1/6, 6/3 après 3h42 de combat.

(À Melbourne, Myrtille Rambion)