01/02/2016 - 19h04

Petits As : Harold Mayot s'illustre

L’Américain Stefan Leustian, poussé dans ses retranchements en demi-finale par le Français Harold Mayot, et l’Ukrainienne Marta Kostyuk ont remporté les Petit As.

Grande favorite, l’Ukrainienne Marta Kostyuk, a remporté la 34e édition des Petits As. En finale, la tête de série n°3 a facilement battu la Tchèque Denisa Hindova (6/2, 6/1). « C’est la première fois que l’Ukraine s’impose à Tarbes, donc Kostyuk était très fière lors des hymnes, s’amuse Jean-Claude Knaebel, directeur du tournoi. Marta est véloce, athlétique. Elle a dominé Hindova, qui évolue pourtant à un excellent niveau, physiquement et en agressivité dans l’échange

Agée de 13 ans, Kostyuk, dont la mère a joué sur le circuit professionnel, a remporté la Eddie Herr Cup, l’Orange Bowl et donc les Petits As, soit un « Grand Chelem » dans les 3 tournois de référence chez les moins de 14 ans. A noter le parcours encourageant de Salma Djoubri, seule Française tête de série (n°16) qui a atteint le 3e tour avant de s’incliner contre la Canadienne Arseneault, future demi-finaliste (6/3, 6/1). Parmi les 9 autres Françaises présentes dans le tableau final, seules Elsa Jacquemot et Selena Janicievic ont passé un tour.

Chez les garçons, le bilan est beaucoup plus encourageant avec la place de demi-finaliste de Harold Mayot (photo). Battu de peu par l’Américain Stefan Leustian pour une place en finale (3/6, 6/2, 6/2), le Français, tête de série n°2, a tenu son rang. Car pour le titre, Leustian, n°8 du tableau, n’a fait qu’une bouchée du Croate Borna Devald (6/2, 6/1).

Mayot énervé

« Mayot s’est énervé, désuni. C’est dommage car il possède tous les coups du tennis, estime Jean-Claude Knaebel. Il deviendra un grand espoir français s’il parvient à se calmer. En finale, Leustian, qui n’était pas donné favori en début de tournoi, a déroulé. C’est un gaillard de presque 1,80m, à l’aise en fond de court mais pas maladroit à la volée. Il a dominé Devald, qui avait bataillé près de 2 heures en quart puis en demi-finale et a donc accusé le coup sur le plan physique

Stefan Leustian, qui ressemble physiquement à Roger Federer s’appuie comme le Suisse sur un coup droit solide. Il est devenu le 9e joueur venu des Etats-Unis à s’imposer à Tarbes. Dans les rangs tricolores, à part Mayot, seuls Terence Atmane, Mehdi Sadaoui, Léo Raquin et Lilian Marmousez ont passé un tour.
 

B. B.