Raquettes FFT 2016 : le Midi-Pyrénées au sommet | Fédération Française de Tennis

09/10/2016

Raquettes FFT 2016 : le Midi-Pyrénées au sommet

Le TC Blagnac a remporté les Raquettes FFT 2016, qui se disputaient pour la première fois à Annecy. Une édition dynamique qui a tenu toutes ses promesses.

Elles ont plutôt leurs habitudes sur un autre massif montagneux, mais l'air pur des montagnes alpines a souri aux joueuses du Midi-Pyrénées. En finale des Raquettes FFT 2016, les dames du TC Blagnac (Patricia Sanon, Corinne Bieder, Sabrina Gisquet et Sandrine Bayer) ont pris le meilleur sur l'Asul Tennis (ligue du Lyonnais) à l'issue d'une finale accrochée, conclue sur le score de 2-1.

Disputée sous un beau soleil, cette édition a permis aux 32 équipes (31 ligues, plus la ligue d'accueil qui fournit une 32e équipe), soit 128 joueuses, de profiter de l'environnement enchanteur des courts du Marquisats. Et comme aux Raquettes, il n'y a pas de perdants, toutes les joueuses ont pu repartir avec de superbes lots, offerts par le partenaire Tecnifibre.

Car c'est bien le plaisir qui est au cœur de cet évènement. Au-delà du sportif, les participantes ont pu pleinement profiter des multiples activités organisées : atelier graffiti, photos, massage confort, ostéopathe... Samedi et dimanche matin, des séances de fit tennis ont été organisées pour l'échauffement musculaire des joueuses. Une initiative très appréciée !

"Un cadre exceptionnel"

Il y en donc a pour tous les goûts …et pour tous les âges. Elisabeth Arnauld, du CNRS Bordeaux (Guyenne) est née en 1941. Et a connu un vrai coup de cœur pour les Raquettes FFT.

"Pour tout vous dire, je ne connaissais pas ce concept ! raconte-t-elle. Je disais toujours 'place aux jeunes', mais les filles m'ont dit 'viens tu nous fais gagner quelques matchs'. J'ai trouvé l'idée excellente. Il y a un esprit qui est extrêmement intéressant. C'est une bonne chose de faire jouer des dames qui ne sont pas habituées à la compétition. L'organisation valorise toutes les joueuses. Il n'y en a pas que les forts. Une épreuve qui n'est pas que pour les meilleurs, je trouve ça très positif. Le cadre est exceptionnel, on a tout pour nous". Et de poursuivre : "Dans mon club, on est un groupe de plus de 70 ans et on continue à se faire plaisir !"

Mais le concept plaît également aux plus jeunes. Margot, du club de la Châtaigneraie (Val-d'Oise) a 15 ans. Pour elle aussi, cette épreuve aura été une belle expérience. "J'ai trouvé cela intéressant de partir en groupe pour jouer au tennis, confie-t-elle. Je suis plutôt habituée à jouer seul, je n'avais jamais fait de tournois par équipe. J'ai apprécié le fait de jouer trois jours, tous ensemble. Les gens sont de bonne humeur et les courts sont beaux. Je recommande !"

Les joueuses partent donc avec des souvenirs plein la tête. Rendez-vous est désormais pris au même endroit pour l'année prochaine. Avec de nouvelles belles histoires en perspective…