Raquettes FFT 2017 : Paris a eu le dernier mot | Fédération Française de Tennis

08/10/2017

Raquettes FFT 2017 : Paris a eu le dernier mot

Animations sportives

A l'issue d'un double décisif, le Lagardère Paris Racing a pris le meilleur sur l'ASPTT Cannes (2/1) lors de la grande finale de cette 20e édition des Raquettes.

Paris contre Cannes : la finale des Raquettes FFT avait tout de la fameuse opposition nord-sud, chère aux supporters de foot. Un duel d'accent et de styles qui a tourné en faveur de la capitale, après une rencontre à suspense au club Annecy Tennis. Les Parisiennes, qui avaient dominé la Champagne en demi-finale, ont remporté le premier match. Mais les Cannoises, tombeuses du Val-d'Oise dans le dernier carré, ont égalisé, pour le plus grand bonheur des spectateurs venus nombreux et ravis d'assister à un double décisif sur les courts des Marquisats.

Le duo du club Lagardère a alors réussi à reprendre le dessus pour remporter le tournoi sur un dernier match conclu 6/3. "L'organisation a été superbe, et le cadre est magnifique. Franchement, la fête a été parfaite et je recommande Annecy à tout le monde. La finale a été serrée, mais nous avons gagné en équipe", a confié la capitaine parisienne, Cathy Lazar. Quant aux dames de l'ASPTT Cannes, très applaudies par le public, elles peuvent également repartir la tête haute.

"Tellement bien à Annecy..."

Cette finale vient conclure idéalement trois jours de fête pour le tennis féminin. Entre plaisir du jeu et les nombreuses activités proposées (Fitennis, street art, massages…), les Raquettes FFT ont démontré une fois encore qu'elle était une compétition qui plaît à tous les âges... comme l'illustre la participation cette année de jumelles des Flandres, nées en 2002, et de la finaliste Odile Monetto, née en 1945 !

Et comme il n'y a que des gagnantes aux Raquettes FFT, toutes les dames sont reparties avec un lot, un sac de raquettes rempli de surprises à l'intérieur. Par ailleurs, cette année, un trophée Engie de la convivialité a également été remis, à l'issue d'un vote pour choisir l'équipe avec l'état d'esprit le plus convivial. Un titre qui est revenu aux dames de Bussy-le-Long (Picardie). Des gagnantes qui finissent avec une (autre) belle récompense : une invitation pour la prochaine édition de Roland-Garros.

"Nous sommes tellement bien à Annecy que nous reviendront l'année prochaine" a lancé Martine Gérard, vice-présidente du bénévolat et de la vie associative, lors du discours final. Rendez-vous est donc pris pour 2018 !

(EB)