Sébastien Grosjean : ''Un groupe relevé'' | Fédération Française de Tennis

14/02/2019

Sébastien Grosjean : ''Un groupe relevé''

Equipes de France

Depuis Madrid où il a assisté jeudi soir au tirage au sort de la phase finale de la Coupe Davis 2019, Sébastien Grosjean, capitaine de l'équipe de France, a partagé ses premières impressions après avoir pris connaissance des futurs adversaires des Bleus.

Tête de série numéro une, la France affrontera la Serbie et le Japon dans le groupe A pour tenter de décrocher sa place en quarts de finale du 18 au 24 novembre à Madrid.

Au total, 18 nations participeront à cette phase finale (soit 6 groupes de trois équipes). Les six équipes qui termineront premières de leur groupe ainsi que les deux meilleures deuxièmes seront qualifiées pour les quarts de finale, programmés le vendredi 22 novembre. Chaque rencontre comprendra deux simples et un double, qui seront disputés au meilleur des trois sets.

Première expérience de capitaine de Coupe Davis et nouveau format de compétition, que pensez-vous de tout ça? 

C’est un nouveau format mais ça reste quand même la Coupe Davis, ça vient de débuter réellement pour moi avec ce tirage au sort à Madrid. Je suis impatient de voir comment va se passer cette compétition et je suis très motivé pour cette Coupe Davis 2019.

Un mot sur les adversaires de votre groupe : la Serbie et le Japon...

C’est un groupe difficile avec la Serbie de Novak Djokovic, numéro un mondial, et le Japon avec Kei Nishikori qui est lui aussi un des meilleurs joueurs au monde. Le groupe sera très relevé, ça se jouera sur des détails. Mais on verra, la saison est longue, le mois de novembre est encore loin. Nous, on a un groupe solidaire avec beaucoup de joueurs qui peuvent intégrer l’équipe. Je m’attends à avoir les meilleures équipes en face et il faudra se préparer pour relever ces défis face à la Serbie et au Japon.

Savez-vous sur quels joueurs vous pourrez compter ?

Ils sont tous motivés même si la compétition est encore loin car elle aura lieu en novembre. J'ai déjà parlé à beaucoup d'entre eux et je les verrai aussi à Marseille la semaine prochaine. Ils se sentent concernés et se rendront disponibles si je fais appel à eux. C’est positif. C’est une épreuve magnifique et ça reste l’équipe de France donc oui les joueurs répondront présents.