07/01/2016 - 11h31

Top 5 : France - Italie en Fed Cup

L’Italie est la nation que la France a le plus souvent croisé en Fed Cup au XXIe siècle : à Marseille les 6 et 7 février, les deux pays s'affronteront pour la 7e fois depuis 2001, la 11e au total, la France menant à ce jour par 7 succès à 3. Logiquement, cette rivalité récurrente comporte son lot de chocs marquants entre deux équipes phares du nouveau millénaire. La preuve par 5.

  • La plus… originelle : 1970, France bat Italie à Fribourg (1er tour)
    La Fed Cup existe déjà depuis sept ans quand la France et l’Italie s’y trouvent pour la première fois adversaires. A cette époque, la compétition se déroule selon une unité de temps et de lieu, au printemps. C’est donc en Allemagne, à Fribourg, que la rivalité France – Italie écrit ses premières lignes, dans une ère où le vainqueur final de l’épreuve s’appelle inéluctablement Etats-Unis ou Australie. La France de Gail Chanfreau, Odile De Roubin et Christiane Spinoza est à sa place dans la hiérarchie quand elle gagne 3-0 contre l’Italie, avant de perdre sur le même score en quarts face à l’Allemagne de l’Ouest.
  • La plus… fondatrice : 1994, France bat Italie à Francfort (2e tour)
    Bien sûr, vu d’Italie, ce sera plutôt 2006, quand Francesca Schiavone et ses partenaires surprennent au premier tour une équipe de France présente à l’affiche des 3 finales précédentes, acte réellement fondateur pour une équipe qui remportera cette année-là sa première Fed Cup (trois autres suivront en 2009, 2010 et 2013). Mais pour la France, le France – Italie fondateur est celui de 1994, disputé à Francfort. Avec l’émergence des Mary Pierce, Julie Halard, Nathalie Tauziat, Alexandra Fusai et bientôt Sandrine Testud, les Bleues apprennent à voir grand dans une compétition cessant progressivement d’être le seul apanage des pays anglo-saxons. En battant l’Italie sur un net 3-0 au deuxième tour, les Françaises confirment leur nouveau statut de candidates à la victoire finale – elles viennent alors d’entamer un cycle de 6 demi-finales consécutives, lequel culminera par un titre en 1997.
  • La plus… irrésistible : 2004, France bat Italie à Rimini (quart de finale)
    Avec Amélie Mauresmo et Mary Pierce pour fers de lance, secondées par Nathalie Dechy, Emilie Loit ou la toute jeune Tatiana Golovin, l’équipe de France de la première moitié des années 2000 est un véritable rouleau-compresseur. Entre la demi-finale de l'édition 2003 et la finale de 2004 (à chaque fois contre la Russie), l’équipe dirigée par Guy Forget réalise même l'exploit de remporter 15 matchs à enjeu à la suite, balayant des adversaires aussi redoutables que les Etats-Unis, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne dès le point du 3-0 ! Championne en 2003, la France atteindra encore la finale de l’épreuve les deux années suivantes, battue à chaque fois au double décisif par la Russie, sa grande rivale.
  • La plus… prestigieuse : 2007, Italie bat France à Castellaneta Marina (demi-finale)
    Equipes marquantes du début de millénaire en Fed Cup, France et Italie ne se sont pourtant affrontées que très rarement dans les ultimes tours de la compétition. La faute à des tirages au sort taquins (la palme au premier tour de l’édition 2006 !), et surtout à des apogées décalées – première moitié des années 2000 pour la France, deuxième moitié pour l’Italie. Il y a pourtant cette demi-finale de 2007, match quelque part en forme de passage de témoin entre les deux formations pour l’étiquette de principal contradicteur de la Russie. L’affiche tient toutes ses promesses et se conclut au dernier set du dernier match. Créditée des 3 points italiens, Francesca Schiavone est la grande dame du week-end.


 

  • La plus… renversante : 2015, France bat Italie à Gênes (1er tour)
    Après quasiment un demi-siècle de présence ininterrompue dans le Groupe mondial, la France a fini par connaître la relégation en deuxième division en 2011. A présent dirigée par Amélie Mauresmo, l’équipe signe pourtant un retour tonitruant dans l’élite début 2015 :  menées 2-0 le samedi soir après les défaites frustrantes de Caroline Garcia devant Sara Errani et d’Alizé Cornet contre Camila Giorgi, les Bleues réalisent le retournement de situation le plus sensationnel de leur histoire le dimanche : Kristina Mladenovic relance magistralement la France aux dépens de la n°1 italienne, Errani, avant que Caroline Garcia n’égalise devant Giorgi. Sur leur lancée, les deux jeunes filles sont alignées ensemble dans un double décisif où, survoltées, elles écrasent Errani et Roberta Vinci, duo pourtant jusque-là invaincu en 18 rencontres de Fed Cup, 6/1 6/2 en une heure ! C’est la première fois dans son histoire que l’équipe de France féminine s’impose après avoir été menée 2 points à rien. C’est aussi le (beau) point de départ d’un nouveau chapitre...

Et aussi :

1979, France bat Italie à Madrid (2-1, 2e tour)
1982, France bat Italie à Santa Clara, USA (2-1, consolante)
2001, France bat Italie à Vittel (4-1, quart de finale)
2006, Italie bat France à Nancy (4-1, 1er tour)
2009, Italie bat France à Orléans (5-0, 1er tour)