Une semaine en bleu : Grégoire Barrère, la vie en rose | Fédération Française de Tennis
©FFT

26/03/2018

Une semaine en bleu : Grégoire Barrère, la vie en rose

Circuit pro

Victorieux de la première édition du Challenger de Lille, le Parisien "revit" après une année 2017 délicate. Mais ce n'est pas le seul Français à avoir brillé sur les courts cette semaine !

Grégoire Barrère, Lille aux trésors

Le Play In Challenger de Lille a couronné son premier roi et il est bel et bien français. Le tournoi, passé Challenger cette année, a été le théâtre de la victoire de Grégoire Barrère. Impeccable tout au long de la semaine, le Parisien de 24 ans a aligné huit victoires dans le Nord (trois en qualifications, cinq dans le tableau principal). En finale, il n’a laissé aucune miette d’espoir à l’Allemand Tobias Kamke (ancien 64e à l’ATP,  et qui avait stoppé Maxime Janvier au tour précédent), balayé 6/1, 6/4.

Retombé au-delà de la 600e place mondial après une année 2017 plus que difficile, Grégoire Barrère en est déjà à son troisième titre cette saison (après Bressuire et Bagnoles-de-L’orne). Et au classement ATP, le tricolore fait un bond de géant (+128 !) pour pointer au 278e rang mondial. Vous avez dit "prometteur" ?

Toujours à Lille, on reste en mode franco-allemand, mais du même côté du filet cette fois. En double, Hugo Nys et son partenaire allemand Tim Puetz ont fini par terrasser la paire indienne Jeevan Nedunchezhiyan et Purav Raja (7/6[3], 1/6, [10-7]). Le Haut-Savoyard poursuit sa moisson après son titre à Nouméa.

Blancaneaux signe une première en 2018

Après une jolie année 2017, Geoffrey Blancaneaux avait un peu marqué le pas. Exceptée une finale à Djerba (perdue face à Laurent Lokoli), le Francilien n’avait pas eu grand-chose à se mettre sous la dent en Challenger. C’est réparé, en Future, avec une jolie victoire du côté d’Opatija, en Croatie. Aux prises avec le local Nino Serdarusi en finale, le vainqueur de Roland-Garros junior 2016 n’a pas tremblé malgré la perte du 2e set (6/2, 3/6, 6/2).

Sacrée semaine aussi pour Jules Marie, à Villers les Nancy. Après s’être extirpé des qualifications, le Français s’est hissé en finale du tournoi Future, mais a laissé le trophée aux mains de l’Allemand Elmar Ejupovic (7/5, 6/4). Hugo Voljacques et le Suisse Marc-Andrea Huesler ont remporté le titre en double, contre la paire française Dan Added / Maxime Tchoutakian (7/6[4], 7/6[3].

Lauréate l’an passé, Marine Partaud avait l’occasion de conserver son titre à l’ITF du Havre. Mais la Poitevine a buté sur la dernière marche, l’Italienne Angelica Moratelli (5/7, 6/1, 6/4). La Française confirme malgré tout sa belle forme après sa finale la semaine dernière à Gonesse… et comme à Gonesse, Camille Sireix s’est imposée en double, avec la Belge Lara Salden (2/6, 6/2, [10-7]) !

Bien éloigné de l’hexagone, Florian Lakat, associé au Suédois Goransson, a lui aussi remporté le double au "25000$" de Calabasas, en Californie. Quant à la paire Mathilde Armitano et Elixane Lechemia au "15000$" de Tel Aviv, et à Victoria Muntean, en duo avec la Roumaine Ghioroaie, à Antalya, elles ont rallié – mais perdu - la finale.

Le(s) chiffre(s) de la semaine

Trois Français connaissent leur meilleur classement en carrière ce lundi : Calvin Hemery, qui participait - à Miami - pour la 1er fois à un tableau final de Masters 1000 (141e), Antoine Hoang (235e) et Geoffrey Blancaneaux (264e).

Le tweet de la semaine

(E.B.)