25/08/18

L'attente aura été longue, le match beaucoup plus court. Après avoir patienté aux vestiaires pendant le marathon de la finale garçons, Alice Tubello a fait vite pour conquérir son premier titre de championne de France. En moins d'une heure, elle a débordé Emeline Dartron, trop tendue par l'enjeu. L'Auvergnate s'est imposée 6/2, 6/1, mais l'émotion était grande malgré l'absence de suspense.

"Ce titre veut dire beaucoup pour moi. Je le dédie à toute ma famille, ma mère, mon frère… Et aussi à mon équipe au sein de l'AS Montferrand. Sans eux, sans ce travail, ce partage, cette confiance, je ne serais pas là."

Depuis qu'elle a rejoint ce club, où elle s'entraîne avec Lionel Mansour, ses résultats sont en flèche. Tête de série n°1 au Mans, elle a parfaitement assumé son statut en ne laissant que des miettes à ses adversaires. Avec son travail à la ligue avec Nicolas Morillon, son préparateur physique Michaël Aymard, avec un kiné, une nutritionniste, Alice a changé de monde.

"C'est une sportive accomplie et une Auvergnate pur jus, assure Lionel Mansour. Elle pratique la boxe anglaise, ce qui lui fait notamment bosser le "cardio", mais aussi le VTT, elle veut faire un triathlon… Sa progression depuis deux ans est exceptionnelle. Elle ne lâche rien sur le court, elle a toujours une belle attitude. Cette récompense sonne juste."

Née le 30 janvier 2001, Alice, fan de Simona Halep et de Rafael Nadal, a récemment fait son entrée parmi les 800 meilleures joueuses du monde. Avec son punch et sa technique complète, elle n'entend pas en rester là. "Je veux bien sûr devenir professionnelle et je rêve de devenir n°1 mondiale, sourit-elle quand on lui demande d'afficher ses ambitions. Avec la confiance, il n'y a pas de raison de se fixer des limites".

Avec 13 jeux perdus en cinq matchs dans ces "France", Alice peut s'envoler vers les tournois ITF avec fierté : elle est championne de France et avec la manière...

Au Mans, Guillaume Baraise