03/09/18

Honnêtement, pourquoi s‘arrêter en si bon chemin ? Quelques jours seulement après avoir décroché au Mans le titre chez les 17/18 ans, Alice Tubello (N40, ARA) a récidivé à Blois, lors des championnats de France 2e série. En finale, l’Auvergnate a dominé Morgane Pons (N41, PCA) en deux sets bien maîtrisés (6/2, 6/3). Une victoire de prestige au parfum historique : depuis Emilie Loit en 1996, aucune joueuse n’avait enchaîné une victoire en 17/18 ans et au "Crit’". De plus, comme au Mans, la Clermontoise a rendu une copie immaculée, avec aucune manche concédée sur sa route.

"Ca fait quelques jours que je n’ai pas perdu de sets (rires), concède la joueuse de l’ASM Tennis. Ça commence à faire beaucoup ! En même pas deux semaines, je remporte deux trophées… Si avant de partir aux 17/18 ans, on m’avait dit 'tu ramèneras un titre', j’aurais signé immédiatement. Franchement, c’est quelque chose d’incroyable, d’énorme. Ca fait maintenant des années que je bosse, et je progresse. Le travail et les efforts paient".

Du sport, du sport… et encore du sport 

Des efforts qui lui ont permis, tout au long de la compétition, de se sortir de situations plus tendues qu’il n’y paraît sur le papier. "Je n’ai pas perdu de set, mais les deux premières rencontres ont été compliquées. Je gagne relativement sereinement alors que mon niveau de jeu n’était pas très bon. En demi-finale, je joue Jade (Suvjin, ndlr), qui abandonne dans la deuxième manche. C’était peut-être le match qui me paraissait le plus dur. Mais j’ai réussi à montrer un gros niveau de jeu ce jour-là. Et en finale, j’ai très bien commencé… et très bien fini. Avoir gagné les 17/18 m’a donné une grosse confiance. Etre sereine me fait beaucoup de bien. Le danger, lorsqu’on est en confiance, est de se relâcher. Mais j’ai vraiment réussi à me concentrer".

Et maintenant, place à un repos bien mérité après toutes ces victoires ? Pas exactement… "Je vais poser la raquette quelques jours, sourit la Clermontoise. Mais je ne suis pas trop du style à m’arrêter. Ce matin (dimanche, lendemain de la finale, ndlr), j’ai terminé un triathlon (rires). Je fais beaucoup de sport, notamment de la boxe, par pur plaisir. Après, pour la suite de la saison tennis, il y a plusieurs possibilités. Je n’ai pas fixé d’objectifs, je vais voir avec mes entraîneurs. On verra bien…"

(EB)