29/08/18

"J’ai pris une licence tennis au mois d’octobre dernier. A l’époque, je ne savais même pas que les championnats de France existaient…". Pas encore tout à fait au point sur les compétitions fédérales, Bartek Jurek (15/2, GDE) n’en est pas moins devenu champion de France 4e série, à Blois. Et avec la manière ! En finale, le joueur de Saint-Dié-des-Vosges a renversé Florent Heusse (15/3, PCA) après un duel au forceps (4/6, 6/3, 1/0[3]).

Une constante dans le tournoi : pour conquérir son trophée de champion, le Vosgien de 38 ans a dû s'employer. "Tous les matchs ont été difficiles, explique-t-il. J’ai d'ailleurs disputé trois super tie break, dont un en finale. Le premier match a notamment été dur, car c’est impressionnant et il faut mettre la machine en route. Et en finale, il y a le stress, la fatigue…".

Des conditions difficiles que le joueur a tout de même l'habitude d'appréhender. "Je viens d’un autre sport,  J’ai fait du volley à un haut niveau, même si j'ai aussi fait un peu de tennis en étant plus jeune. Après je suis parti dans un centre fédéral pour le volley, et je me suis remis au tennis il y a peu".

Désormais, Bartek Jurek  ne se fixe pas d’objectifs, mais une ligne de conduite : "De toujours progresser. Le système de classement au tennis permet de bien mesurer sa progression. Je pratique le tennis en loisir à 100%... mais quand je m’engage dans une compétition, c’est pour la gagner !" Ses adversaires en championnats de France sont déjà au courant...

(EB)