20/06/18

Certaines joueuses s'écroulent sous la pression lorsqu'elles sont très attendues. Mais ne comptez pas sur Océane Babel (IDF, 2/6) pour faire partie du lot. Grande favorite de la compétition, la joueuse de Sarcelles a remporté en patronne les championnats de France 13/14 ans, ce mercredi, sur les courts baignés de soleil de Rueil-Malmaison. Pourtant, l'équation de la finale était complexe pour Océane : se dressait face à elle Laia Petretic (IDF, 0), tête de série n°2 de la compétition… et surtout grande amie de l'intéressée. "On se connaît depuis qu'on a six ou sept ans" précise Océane. Mais l'amitié est à mettre de côté devant un tel enjeu..

S'appuyant sur un service déjà bien rodé et une belle qualité de frappe, la championne de France 13 ans de l'an passé a commencé tambour battant en empochant le premier set : 6/1. Un score flatteur admet l'intéressé. "Tous les jeux étaient compliqués, cela ne reflète pas l'intensité de la partie" a insisté Babel. En effet, il en fallait, de l'intensité, pour percer la muraille Laia Petretic. Avec son jeu fait de défenses acharnées et de contres remarquables du fond de court, la joueuse d'Eaubonne, dans le Val d'Oise, a continué de s'accrocher, pour espérer perturber la machine adverse.

Mais Océane Babel a su attendre son heure. Plus puissante, capable de passer rapidement de la défense à l'attaque, la gauchère a forcé la décision en fin de match pour breaker au moment opportun (6/4) et conlure en patronne. "Je suis évidemment très heureuse, et je n'ai pas été stressée. Même si ce n'est pas facile de devoir jouer une bonne copine, j'ai réussi à imposer mon jeu" a commenté la gagnante à la fin de match. Cette dernière pourra désormais s'offrir une période de repos et se consacrer à ses passions - notamment le piano - avant de repartir de plus belle. Ce n'est sans doute pas la dernière fois que la grande (1m76) de l'AAS Sarcelles devra assumer un statut de favorite. 

(EB)