20/06/18

Pas facile d'affronter un "pote" en finale. Surtout lorsque ce dernier est le grand favori de la compétition ! En rentrant sur le court à Rueil-Malmaison ce mercredi, Luca Van Assche (IDF, 2/6) ne partait pas avec les faveurs des pronostics. Son adversaire et bon ami, Sean Cuenin (PCA, 0), affichait avant leur duel un tableau de chasse sans ratures, avec seulement 11 jeux de concédés contre des adversaires impuissants face à la puissance du Toulonnais.

Pas de quoi impressionner Luca Van Assche. Le joueur du TC 16, d'origine belge par son père et italienne par sa mère, a rapidement pris le contrôle des échanges. Très agressif en retour, impeccable en coup droit et revers long de ligne, Luca a joué bien et fort. Mais surtout juste, n'hésitant pas à user de l'amortie (sans en abuser, lorsque son adversaire a commencé à être sur ses gardes). Il a créé la première surprise en remportant le set (6/4).

Le début de la deuxième manche a alors ressemblé à un véritable tournant du match. Mené 0-40 sur son service, Sean Cuenin s'accrochait, bataillait remportant son engagement... et breakait juste derrière, laissant exploser sa joie par quelques retentissants "Vamos" et "Come on". Alors, retournement de situation ? 

Le doublé de l'amitié

Pour quelques minutes. Sans s'affoler, malgré quelques signes d'agacement – son péché mignon -  Van Assche appuyait à nouveau sur le bouton turbo et recollait rapidement au score. Dans une fin de match constellée de jolis échanges, c'est bien le joueur du TC 16 qui parvenait à tirer son épingle du jeu malgré la différence de taille (1m70 contre 1m79). Un dernier passing improbable depuis le filet lui assurait la victoire sur sa troisième balle de match (6/4, 6/3).

"Il fallait oublier que je jouais Sean, j'ai essayé de mettre le visage de quelqu'un d'autre sur le sien (rires). C'est super d'avoir gagné. Je suis très satisfait de mon niveau de jeu" a expliqué le vainqueur après la rencontre. "J'ai trouvé qu'il y a avait beaucoup d'intensité, a confirmé le CTR du comité de Paris, Yannick Quéré. Il y a eu des hauts et des bas des deux cotés mais je pense que Luca a été un peu plus constant mentalement".

Et la suite a été tout aussi heureuse."On rejoue ensemble en double juste après, j'espère qu'ils ne m'en voudra pas trop" confiait juste après leur duel Luca à propos de son ami SeanLes deux joueurs ayant remporté leur match - et donc le trophée du double - quelques heures plus tard, on parie sur le fait que la réconciliation a été plutôt rapide...!

(EB)