02/12/17

Ils en rêvaient, ils l’ont fait ! Les Bordelais de la Villa Primrose visaient un troisième titre de champions de France pour fêter en grande pompe les 120 ans de leur club, mais ils ont tremblé jusqu’au dernier moment avant de s’imposer au super super tie-break face à une très belle équipe de Blanc-Mesnil.  

Alors qu’on les donnait favoris au vu de l’équipe alignée ce samedi 2 décembre sur les courts du Lannion Tennis, les Bordelais de la Villa Primrose ont souffert face aux joueurs du Blanc-Mesnil ST. Particulièrement motivés et unis, ces derniers ont vendu chèrement leur peau, à l’image d’un Quentin Halys très efficace sur le terrain pour offrir le premier point de la rencontre aux Franciliens en dominant Jérémy Chardy 7/6, 6/4.

Survoltés sur le banc, Quentin Halys et Johan Sébastien Tatlot, vite rejoints par Grégoire Barrère après sa défaite en trois sets contre Romain Jouan poussent ensuite derrière leurs coéquipiers. En tête 2-1 grâce au succès de Konstantin Kravchuk contre Sergiy Stakhovsky, le Blanc-Mesnil est même à quelques points de virer en tête à l’issue des simples mais c’est sans compter sur le mental de champion du jeune Daniil Medvedev qui ne lâche rien contre Thomas Fabbiano pour arracher l’égalisation à 2-2 en s’imposant 4/6, 7/5, 7/6(5) en 2h18.

Doubles indécis

Et les deux doubles ajoutent encore au suspense. Vainqueurs 6/4, 6/4 en 1h contre la paire Tatlot/Barrère, Sergiy Stakhovsky et Maxime Teixeira redonnent d’abord l’avantage aux Bordelais (3-2). Quelques secondes plus tard Edouard Roger-Vasselin et Jérémy Chardy se procurent même quatre balles de titre. Toutes sauvées par la paire Halys/Kravchuk qui saisit elle sa première occasion pour s’imposer 12-10 au super tie-break sur un magnifique retour de revers croisé de Quentin Halys.

3-3, tout reste possible pour les deux équipes qui, comme cela avait déjà été le cas entre le TC Quimperlé et Porte du Hainaut l’an dernier, se départageront lors d’un super super tie-break.

Au bout du suspense

Dans ce super super tie-break, forcément très crispant, les Franciliens représentés par Quentin Halys et Konstantin Kravchuk (poussés par leur quarantaine de supporters qui avaient fait le déplacement jusqu’en Bretagne), prennent le meilleur départ pour mener 2-0. Mais en face la paire Stakhovsky/Roger-Vasselin ne s’affole pas.

Concentrés, les deux joueurs s’appuient sur leurs forces et tiennent parfaitement le filet pour recoller. A 8-7, il s’offrent une cinquième balle de titre.

Leurs coéquipiers et le public retiennent leur souffle mais un dernier service gagnant de Sergiy Stakhovsky fait exploser le banc bordelais. Le troisième titre tant désiré par leur président, Bernard Dupouy, est enfin à eux !

"C’est magique, surtout avec ce suspense et ce dénouement incroyable. Ramener la Coupe avec nous pour les 120 ans du club c’est un double plaisir. C’est une compétition que nous adorons, il y a chez nous un vrai engouement autour de cette épreuve et c’est exceptionnel de pouvoir partager ça avec tous les gens du club. Je suis très fier de nos joueurs car ils sont attachés à l’équipe qu’ils soient récemment arrivés ou au club depuis longtemps."

La feuille de match de la finale Villa Primrose - Blanc-Mesnil ST

 

Amandine Reymond, à Lannion