23/08/14

Après 1h42 de bataille, Johan-Sébastien Tatlot a clôt en beauté son aventure chez les juniors. Pour sa dernière apparition chez les jeunes, le joueur du TC Blanc-Mesnil a conservé son titre national 17-18 ans, battant en finale Corentin Denolly (-4/6, Dauphiné-Savoie) 6/4, 1/6, 6/4 en 1h42. Régulièrement à l'honneur lors des championnats de France (deux victoires et trois autres finales), le membre du pôle France de l'Insep a bouclé la boucle avec la manière. "C'est un sentiment de joie et de bonheur car ça n'a pas été un match facile, a expliqué le double vainqueur 17-18 ans – une performance qui n'avait plus été accomplie chez les garçons depuis Jérôme Potier en 1979 et 1980. Corentin est un adversaire qui joue hyper bien, donc je suis content d'avoir gagné."

Tatlot comme Potier

Déjà 53e joueur national et 622e mondial (il a été 533e en juillet dernier), l'autre "Jo" du tennis français a parfaitement endossé son costume de grand favori du tournoi. Adepte des hautes cadences, doté d'une sacrée puissance de frappe et bougeant très rapidement sur le court, il n'a pas laissé une chance à ses quatre premiers adversaires, qui n'ont pu lui prendre que 13 jeux !

La dynamique a été différente en finale, où le match a été plus disputé. Vice-champion d'Europe et auteur d'un très bel été, Corentin Denolly a continué sur sa lancée à Roland-Garros. Tombeur de trois joueurs classés -15, le gaucher isérois, encore "première année", a fait douter son partenaire en équipe de France. Doté d'un service percutant, ce puncheur de fond de court adepte des montées à contre temps a régalé le nombreux public réuni au bord du court n°17.

L'expérience a été précieuse

Mais l'expérience de Tatlot a été précieuse dans les moments chauds, notamment quand il a fallu écarter une balle de break à 2-2 au troisième set. A l'inverse, Denolly pourra regretter d'avoir mal négocié ses jeux de service en fin de premier et troisième sets. A chaque fois, il a frappé une double faute, terminant même la finale sur un jeu blanc contre lui. Corentin aura l'occasion en 2015 de tenter à nouveau sa chance en 17-18 ans.

Johan-Sébastien, lui, sera assurément sur le circuit "pro". "Maintenant, je veux prendre des titres en "10 000 dollars" et "15 000 dollars" pour monter aux environs de la 250e place et intégrer directement les qualifications de l'Open d'Australie en janvier prochain, a raconté le champion de France déjà vainqueur d'un Future à Héraklion en novembre dernier. Dès la semaine prochaine, je serai en Belgique pour un tournoi "10 000 dollars". Je suis impatient de débuter cette saison chez les seniors, jouer crânement ma chance et relever ce challenge."