31/08/14

"Et oui, le Sakharov est grand !" Le nouveau  champion de France 2e série, Gleb Sakharov, s'amusait lui-même des difficultés rencontrées par le caméraman à ajuster la hauteur de son objectif avant l'interview du vainqueur. Il faut dire effectivement que le joueur du SNUC de Nantes possède un physique imposant.

Avec son sourire de star de cinéma, il pourrait faire chavirer quelques cœurs. En attendant, c'est le sien qui battait la chamade après la conquête de son premier titre de champion de France, à 26 ans, au terme d'une finale qu'il a dominé de bout en bout face à Maxime Chazal (6/4, 6/2).

"Cela représente beaucoup pour moi. C'est la sixième fois que je participe au "Crit", et ça a toujours été un événement important de ma saison. Je suis très heureux, pour moi et pour ma ligue des Pays-de-la-Loire. Je suis originaire d'Ouzbékistan et je suis arrivé en France, à Nantes, il y a treize ans. J'ai été immédiatement adopté par mon club. Devenir champion de France, c'est quelque chose de très fort."

Armé d'un grand service, d'un puissant coup droit, Sakharov a surtout fait la différence en finale sur le plan mental, même s'il a aussi réussi quelques coups "champagne", comme cet incroyable passing de revers long de ligne en bout de course, qui a atterri "pleine lucarne" et qui lui a offert la balle de match. "C'était un peu décousu au début, mais ensuite ça s'est bien goupillé pour moi. Je commence à avoir un peu d'expérience, ça fait deux ans de suite que je perdais en demi-finales. Je crois que ça m'a un peu aidé, Maxime est plus jeune (21 ans)."

Objectif Grand Chelem

Soutenu par de nombreux amis, Gleb Sakharov, né à Tashkent le 10 juin 1988,  a rendu un hommage appuyé à sa ligue, qui a toujours cru en lui. "Je remercie Patrick Ernoult et Joël Tricaud (les deux CTR) pour avoir été présents lors de cette finale. Je suis aussi très content pour mon entraîneur de ligue, Stéphane Plot. On a fait une belle semaine de boulot ensemble."

Stéphane Plot, un ancien habitué du "Crit" lui aussi, ne pouvait que se féliciter de la performance de son joueur.  "C'est la récompense de plusieurs années de travail. Gleb, c'est un joueur sérieux à l'entraînement, généreux dans l'effort, qui fait confiance à son équipe d'encadrement. S'il y a un joueur qui méritait de gagner le Critérium, c'est bien lui."

Classé 314e mondial en septembre 2014, ce fan du FC Nantes peut espérer voir plus loin. Prochaine étape ? "Entrer dans les qualifs de Grand Chelem", espère le joueur.

"Quand je l'ai découvert, il était -4/6 à 19 ans, mais depuis, il a énormément progressé sur le plan offensif et il s'est étoffé physiquement, analyse Stéphane Plot. Pour gagner le Critérium, il faut de la bouteille, il faut savoir gérer ses efforts et ne pas être rattrapé par l'enjeu. Ce succès va l'aider. Il arrive dans ses meilleures années. Il faut croire en soi, il faut croire en lui."

La première série nationale aura donc un nouveau pensionnaire lors de la prochaine parution du classement. Un "bizuth" aux dents longues, et c'est tant mieux…