21/01/16 - 16:05

Une rencontre de premier tour de Coupe Davis a-t-elle déjà été autant attendue en France ? Les 4, 5 et 6 mars 2016, la Guadeloupe accueillera le premier tour de la compétition entre la France et le Canada.

L'évènement s'annonce mémorable pour l’île antillaise et le tennis français en général, car cette rencontre est définitivement marquée du sceau des premières. C’est en effet la première fois qu’une équipe de Coupe Davis joue en Guadeloupe (les équipes masculines ou féminines n’avaient encore jamais joué Outre-mer), et la toute première fois que la France joue un premier tour sur terre battue extérieure.

"Le seul fait que la Coupe Davis se déroule en Guadeloupe est déjà un évènement exceptionnel qui va avoir immanquablement des retombées positives pour le tennis mais également pour le sport et pour la Guadeloupe", explique Christian Cointre, Secrétaire Général de la Ligue de Guadeloupe.

Cette rencontre offrira aussi l’occasion de revoir sur le banc Yannick Noah, déjà double vainqueur de la compétition en tant qu’entraîneur (1991 et 1996), et nouveau capitaine des Bleus depuis septembre 2015.

Face à eux, le Canada dispose d’éléments redoutables. On pense surtout à Milos Raonic, actuellement 14e à l’ATP, et qui a atteint la 4e place mondiale en 2015.

Une terre de sports

Pour débuter une nouvelle belle aventure et surtout faire de la rencontre un événement inoubliable, les Bleus pourront compter sur le soutien d’un public survolté. A Baie-Mahault, dans le vélodrome Amédée-Detraux, entre 8 000 et 9 000 personnes devraient être présents pour encourager les joueurs de Noah.

Le vélodrome sera aménagé en court central et deux courts extérieurs seront construits pour répondre au cahier des charges de la Fédération Internationale. Eclairages, vestiaires, gradins : tout l’espace sera réorganisé afin d’accueillir les joueurs, les partenaires, la presse et le public.

"Cette manifestation sportive sera festive et sa réussite démontrera également la capacité de la Guadeloupe à organiser un évènement international de cette envergure", confirme Christian Cointre.

Jamais les équipes de France des principaux sports collectifs (football, handball, rugby ou encore basket) n'ont disputé de rencontres officielles en outre-mer. Ce sera là encore une grande première.

La Guadeloupe a toujours été une terre de sports, avec de nombreux champions dans différents domaines : judo avec Teddy Riner, athlétisme avec Christine Arron ou Marie-José Pérec, cyclisme avec Grégory Baugé, basket avec Rudy Gobert, football avec Jocelyn Angloma, escrime avec Laura Flessel ou encore handball avec Didier Dinart....

Traditionnellement, l’île antillaise a d’ailleurs donné plusieurs pépites au tennis français : Gianni Mina, né aux Abymes, Calvin Hemery, ou encore Tristan Méraut, mais aussi un certain… Gaël Monfils, guadeloupéen par son père. L'histoire n'a pas encore révélé si "La Monf" sera sur le court début mars, mais quoi qu'il arrive, cette rencontre de Coupe Davis sera bien exceptionnelle...

(Emmanuelle Bringuier)