26/11/17

LE CONTEXTE DU MATCH

Evoquer le face-à-face, l'expérience en Coupe Davis, les classements de l'un et l'autre, c'est un peu inutile. Un cinquième match de Coupe Davis, devant 27 000 spectateurs déchaînés, c'est une expérience unique, sans comparaison.

Mais s'il faut planter le décord, précisons que Lucas Pouille et Steve Darcis ne se sont jamais affrontés sur le circuit. Le Français de 23 ans est le mieux classé (18e mondial, Darcis 76e). Le plus titré aussi sur l'ATP (4 trophées à 2). Sauf que Darcis, surnommé le Shark, est l'homme des 5e matchs de Coupe Davis. Un fait qu'il faut relativiser car ses victoires n'ont jamais eu un tel décorum.

Noah a choisi Pouille, Van Herck a opté pour Darcis. Le décor est planté. A eux de jouer.
 

LE MATCH

1er set

Alors qu’il fait son entrée sur le court avec la lourde responsabilité de ramener le point de la victoire, Lucas Pouille, le regard fixe, le visage fermé, est dans sa bulle. Et ni les encouragements des supporters à chaque fois qu’il frappe une balle à l’échauffement ou la Marseillaise a capella qui précèdent le début du match ne l’en feront sortir.

Concentré et appliqué, Lucas Pouille fait un parfait début de match en claquant deux services gagnants pour boucler son premier jeu de service avant de faire le break dès le deuxième jeu. Il confirme blanc sur un ace à 217km/h, pour mener 3-0 après 11 minutes de jeu. Après 27 minutes, le Nordiste mène 5-2 et à 5-3 il remporte un superbe point pour boucler le set sur sa deuxième occasion. 6/3 en 34 minutes.

2e set

Le deuxième set repart sur les mêmes bases. A 1-0 pour Steve Darcis et après un clapping des supporters, Lucas Pouille repart au combat et claque deux aces et un coup droit gagnant pour gagner son service blanc. Dans le jeu suivant, mené 40-15, il accélère en coup droit pour se procurer de nouvelles balles de break et convertit sa troisième occasion grâce à un coup droit gagnant long de ligne qui accroche la ligne de fond. 2-1.

En mission, le "soldat Pouille" ne relâche pas la pression et fait travailler son adversaire pour le faire craquer en coup droit et s’offrir un double break d’avance 4-1. Après un nouveau jeu blanc réussi par "La Pouille" au service, Steve Darcis, désemparé, se retourne vers son banc pour chercher du soutien. Mais les encouragements de ses coéquipiers ne suffisent pas et c’est sur un nouveau jeu blanc qu’il cède la deuxième manche. 6/3, 6/1 en 1h11.

3e set

Une Marseillaise plus tard, Lucas Pouille débute le troisième set au service par un service gagnant avant de conclure son jeu à 40-15 sur un ace à 213km/h. 1-0.

Supérieur dans tous les compartiments du jeu, Lucas Pouille maîtrise complètement son sujet et il semble que rien ne puisse lui arriver. Et rien ne lui arrivera. Il breake d’entrée puis claque un nouvel ace pour mener 3-0.

Les chants de supporters descendent des tribunes et le Nordiste continue sur sa lancée. Constamment porté vers l’avant, il surclasse son adversaire pour filer vers la victoire. A 5-0, une ola et des "Lucas, Lucas" scandés par les milliers de supporters bleus raccompagnent Lucas Pouille sur le court.

Acculé, Steve Darcis ne peut rien faire et la première balle de match est la bonne. Lucas Pouille s’écroule de tout son long sur le court en voyant la balle de Darcis sortir en longueur. Il est immédiatement rejoint par Pierre-Hugues Herbert et tous  ses autres coéquipiers. Il est 18h34 ce dimanche 26 novembre 2017 et le Stade Pierre-Mauroy chavire de bonheur. La France vient de remporter sa dixième Coupe Davis !

 

 

Amandine Reymond, à Lille