24/11/17

LE CONTEXTE D'AVANT MATCH

Le premier match de cette finale de la Coupe Davis 2017 est a priori celui qui est le moins favorable aux Français. N°1 belge, n°7 mondial, finaliste du Masters il y a une semaine, David Goffin part favori face au n°2 français Lucas Pouille.

Mais le n°18 mondial est des arguments à faire valoir. D'abord, il a l'avantage de jouer devant son public. Le natif de Grande-Synthe est un Nordiste pur jus.

Et puis l'élève d'Emmanuel Planque a affronté trois fois Goffin dans sa carrière et il s'est imposé... trois fois. Le dernier affrontement a eu lieu à Metz en 2016, sur une surface similaire (victoire 7/6, 6/1). Mais évidemment, le contexte est différent...

LE MATCH

Après un cérémonie de présentation des équipes très réussie, le début de match a d'abord été équilibré. Les deux joueurs ont défendu tour à tour leur service. La tension est montée d’un cran en fin de premier set. A 5-4 en sa faveur après avoir remporté son service blanc, c’est d’abord Lucas Pouille qui s'est retrouvé à deux points du set à 30-30 sur le service de David Goffin.

Mais le Belge ne lui a pas laissé le temps d’espérer en claquant deux aces pour égaliser à 5-5. Une autorité confirmée dans le jeu suivant lors duquel le Belge a rapidement mené 0-30 avant de se procurer la première balle de break du match. Une occasion immédiatement convertie sur un revers chopé du Français qui échouait dans le filet. 6-5. 

De retour au service, le n°7 mondial n'a pas tremblé pour boucler le premier set sur un ace et un jeu blanc. 7/5 après 46 minutes de match.

Goffin libéré

Complètement libéré après ce premier break réussi, David Goffin a continué sur sa lancée dans le deuxième set en réalisant le break d’entrée, avant de confirmer en remportant un quatrième jeu d’affilée pour se détacher 2-0.

En difficulté au service, Lucas Pouille réussissait cependant à stopper l’hémorragie dans le jeu suivant après avoir tout de même sauvé trois nouvelles balles de break. Mais malgré une volonté d’aller vers l’avant, Lucas Pouille n'est pas parvenu à combler son retard. Pire, après un échange de jeux blancs, il a fini par céder une nouvelle fois son service au pire moment pour laisser la Belgique se détacher deux sets à zéro.

Après être sorti du court suivi par Cédric Pioline et Manu Planque à la fin du deuxième set, Lucas Pouille revenait sur le court bien décidé à réagir. Mais David Goffin ne lui laissait aucune ouverture. Toujours aussi solide au service et impressionnant au retour, le Belge, récent finaliste du Masters à Londres où il avait dominé Roger Federer en demi-finale, a saisi la moindre opportunité pour maintenir Lucas Pouille sous pression.

Obligé d’en rajouter pour tenter de déborder son adversaire, le Nordiste a multiplié les fautes directes (43 pour seulement 15 coups gagnants) et cédé une nouvelle son service pour se retrouver rapidement mené 3-0 puis 4-1. Un dernier break concédé a scellé la rencontre finalement bouclée 7/5, 6/3, 6/1 en 1h59 sur un dernier coup droit gagnant de David Goffin.

(A Lille, Amandine Reymond)