02/02/18

LE CONTEXTE

Richard Gasquet n'avait sans doute pas prévu d'entrer sur le court à 0-1 avant d'affronter Robin Haase. Mais les débuts manqués d'Adrian Mannarino en Coupe Davis, après le forfait de Tsonga et la blessure de Pouille, ont changé la donne. Thiemo de Bakker a créé la surprise et voilà la France en difficulté.

La patrie n'est pas encore en danger, mais la situation a besoin d'être redressée. Richard Gasquet, 33e mondial, semble avoir les armes pour redonner le sourire aux tenants du titre. Face au n°1 "oranje", qui occupe la 42e place dans la hiérarchie, il mène 6-1 dans son face-à-face. Dont trois succès en 2017. Evidemment, son expérience en Coupe Davis est largement supérieure à celle d'Adrian Mannarino. Il va disputer son 29e match en Coupe Davis.

LE MATCH

Dès son entrée sur le court, Richie affiche un regard décidé. Cela se traduit par un début de match où il affirme tout de suite sa supériorité en fond de court. Haase doit écarter une balle de break à 2-2. Mais à 4-4, après une série de revers gagnants du Français, il craque sur la deuxième balle de break. Son attaque de coup droit s'égare derrière la ligne de fond de court. Solide sur sa mise en jeu, Gasquet s'adjuge le premier acte 6/4 en 35 minutes.

La deuxième manche est une domination des serveurs. A 2-2, Gasquet obtient l'unique balle de break du set, annulée par un coup droit en décalage imparable de son adversaire. Jeu décisif. Richard s'offre un mini break d'un revers le long de la ligne magistral, à 2-2. Puis il enfonce le clou en alignant trois points gagnants. 7 points à 3. Le poing brandi, le voilà nanti d'un avantage conséquent après 1h24 de jeu.

Tout semble aller pour le mieux dans le camp français. Richard n'a pas encore dû défendre une balle de break. Mais au début de la troisième manche, il est coupable d'un petit relâchement. Une double, deux mauvais choix et un break blanc tombe dans les mains de Haase. Même s'il n'est pas vraiment dominé, Gasquet va céder ce set, 6/3, sur un coup droit dans le filet qui a suivi une péripétie : une ramasseuse de balles est victime d'une entorse du genou. Elle quitte le court en larmes, sous les applaudissement. Le match, lui, est relancé.

Le quatrième opus est intense. Le public d'Albertville, plus impliqué que jamais, scande "Richard, Richard". Mais Haase ne cède pas un pouce de terrain. Le grand Batave ne peut rien toutefois, sur deux passings de revers plongeants qui offre le break au Français à 5-5. Les tribunes sont en transe. Mais au moment de servir pour la victoire, Richie se fait une petite frayeur. 15-40... Heureusement, il retrouve son service au bon moment. Et il conclut même sur un ace (6/4, 7/6, 3/6, 7/5) !

Yannick Noah apprécie. Le capitaine aurait aimé un plus net avantage vendredi soir. Mais la victoire de Gasquet est quand même un soulagement pour les Bleus...

(A Albertville, G.B.)