03/02/18

Ils étaient attendus, ils ont répondu présent. Choisis par Yannick Noah pour relancer l’équipe de France, Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut ont parfaitement tenu leur rôle de piliers du double en battant la paire Haase/Rojer 7/6(6), 6/3, 6/7(3), 7/6(2) au terme d’un match très intense.

Concentrés dès le début du match, les Français peinent pourtant à trouver leur rythme. Ils ont toutes les peines du monde à retourner les services de leurs adversaires qui eux les obligent très souvent à jouer leurs premières volées sous le filet en retournant dans les pieds.

Ce sont d’ailleurs les Néerlandais qui se procurent les premières balles de break de la partie à 3-2 sur le service de Pierre-Hugues Herbert. Elles sont sauvées grâce à deux bons services. Mais les Bleus se retrouvent une nouvelle fois en difficulté sur le service de l’Alsacien à 5-4, 15-40 avant de sauver trois balles de set en serrant le jeu au filet.

Encore en danger à 6-5, 0-30 sur le service de Mahut, les Bleus arrachent le droit de disputer un tie-break et se libèrent peu à peu. De plus en plus efficaces au retour, ils mettent leurs adversaires sous pression et font craquer Robin Haase. A sept points à six, la troisième balle de set est la bonne pour les "Frenchies" qui enlèvent le premier set 7/6 sur une belle interception de "P2H".

Les Bleus creusent l'écart

Libérés, les Français, beaucoup plus percutants au retour, font rapidement le break sur le service de Jean-Julien Rojer pour mener 3-1 et conservent leur avantage jusqu’en fin de deuxième set. Au moment de boucler la manche, les Bleus sauvent deux balles de débreak sur l’engagement de Pierre-Hugues Herbert, avant de se détacher deux manches à zéro au terme d’une balle de set épique (22 coups). Les Bleus exultent et le public aussi. 7/6(6), 6/3.

L'orgueil néerlandais

Touchés mais pas abattus, les Néerlandais, vainqueurs de sept de leurs neuf doubles ensemble en Coupe Davis, ne baissent pas les bras. Les deux équipes régalent le public dans le troisième set,  à l’image du tweener gagnant réussi par Nicolas Mahut à 1-0, 30-15. Chaque joueur tient son service et personne ne se procure la moindre balle de break dans ce set qui se joue au tie-break. Malgré un mini-break d’avance (3-1), les Bleus finissent par céder sur une double-faute de Pierre-Hugues Herbert et laissent les Néerlandais revenir à deux manches à une. 

Un quatrième set sous haute tension

Un peu moins tranchants, Herbert et Mahut manquent une balle de break sur le service de Jean-Julien Rojer à 1-0, mais restent solidaires malgré le break concédé par Pierre-Hugues Herbert à 3-3 sur un retour gagnant en revers long de ligne de Haase. Dos au mur à 5-3, ils réussissent à élever leur niveau de jeu et recollent à 5-5 en prenant pour la deuxième fois du match le service du 11e mondial en double. 

Le tie-break ne démarre pas idéalement pour les Français, avec une volée dans le filet de Nicolas Mahut. Mais une grosse faute de Jean-Julien Rojer sur un smash les relancent immédiatement. Un bon retour de Mahut suivi d'un ace et d'une volée leur permet de se détacher 4-1 puis 6-2. 4 balles de match... La première sera la bonne grâce à un service gagnant de l'Angevin. 7/6(6), 6/3, 6/7(3), 7/6(2). Mahut/Herbert remportent leur quatrième double ensemble sous le maillot bleu. La France n'est plus qu'à un point des quarts de finale.

Amandine Reymond, à Albertville