13/09/18

Les émotions se sont accélérées en quelques jours. D'abord une première convocation dans le groupe France, il y a un peu plus d'une semaine. Puis la remise d'un premier survêtement, mercredi soir, et l'assurance d'être dans les cinq sélectionnés. Et puis le verdict du tirage au sort : le "bleu" Benoît Paire aura l'honneur de débuter la demi-finale face à l'Espagne, à Lille ce vendredi à 13 heures, face au n°1 espagnol, Pablo Carreno Busta.

Ce n'est pas vraiment une surprise. Le Provençal a montré tout au long de la semaine un bon niveau de jeu aux entraînements et un enthousiasme de tous les instants. Il sera outsider face au n°21 mondial. Le face-à-face est de 3-3, mais Carreno Busta est un joueur plus régulier que le Français.

Le deuxième simple opposera le n°1 français Lucas Pouille face au n°2 ibère Roberto Bautista Agut. Sur le papier, ce deuxième match est tout aussi équilibré. Le n°1 français est mené 3-1 dans son tête-à-tête face au natif de Castellon. Mais il est mieux classé (19e et 26e). Cette première journée s'annonce très indécise. Le public qui devrait être nombreux (autour de 17 000 spectateurs) aura sûrement un rôle à jouer. Attention, matchs marathons possibles...

Pour le double de samedi, les capitaines Noah et Bruguera n'ont pas fait dans la surprise : les duos Benneteau-Mahut et Lopez-Granollers seront sur le court. Pour dimanche, des rebondissements sont encore possible. Le décor est planté pour au moins le premier jour...