14/09/18

Que ce fut dur! Mais au bout d'un combat de 3h39, Lucas Pouille est venu à bout de Roberto Bautista Agut en cinq sets (3/6, 7/6, 6/4, 2/6, 6/4) pour offrir un deuxième point à l'équipe de France. Les Bleus ne sont plus qu'à un point de la finale ! 

 

Entré sur le court après la victoire de Benoit Paire face à Pablo Carreño Busta, Lucas Pouille (19e mondial) a mis un peu de temps à entrer dans le match. Moins percutant qu'à l'accoutumée et moins efficace au service, le Nordiste s'est vite retrouvé mené 5-2 avant de céder 6/3 un premier set dans lequel il avait commis 19 fautes directes.

 

Heureusement pour les Bleus, le numéro un français a réussi à peu à peu élever son niveau de jeu pour inverser le rapport de force et se détacher 5-2 dans le deuxième set. Mais le plus dur restait à faire. N'arrivant pas à conclure malgré cinq premières balles de set sur le service du 26e joueur mondial, Lucas Pouille a finalement réussi à égaliser à une manche partout en arrachant le tie-break 7 points à 5 sur sa huitième occasion. 

 

Courant alternatif

 

Une embellie de courte durée puisque le Nordiste s'est ensuite rapidement retrouvé mené 3-0 dans le troisième avant de réagir une nouvelle fois en alignant cinq jeux pour mener 5-3 avant de conclure la manche 6/4 face à un Espagnol un peu éteint. Mais ceux qui croyaient l'affaire pliée se trompaient.

 

Dans ce match indécis jusqu'au bout, les deux joueurs ont alterné le bon et le moins bon à tour de rôle. De nouveau moins percutant, Lucas Pouille a laissé son adversaire recoller à deux manches partout en empochant la quatrième manche 6/2. 

Après 3h01 de jeu, tout restait à faire et c'est un cinquième set sous haute tension qui débutait. Concentrés et appliqués, les deux joueurs ont tenu leur service jusqu'à 4-4, moment choisi par Lucas Pouille pour placer une dernière accélération pour breaker 5-4 en puisant au fond de lui-même. 

 

Se dépasser pour l'équipe

 

Quelques minutes plus tard, Lucas Pouille tombait à genou sur le court sur sa troisième balle de match. Le coup droit de Bautista Agut était bien dans le couloir malgré une hésitation de l'arbitre. Le numéro un français s'impose finalement 3/6, 7/6, 6/4, 2/6, 6/4 et la France mène 2-0 avant le double de samedi. 

 

 

"Je suis heureux d’être à deux zéro avec la victoire, on ne pouvait pas rêver mieux, nous confiait-il après un rapide passage dans le bain froid pour débuter la récupération. C'était un match en cinq sets, 3h39, un vrai match de Coupe Davis avec une ambiance extraordinaire et beaucoup de rebondissements. Je suis content de m’en être sorti en réussissant à être un peu plus agressif, notamment à 4-4 dans le cinquième set pour le mettre sous pression. C’est parfait. Le public m’a une nouvelle fois aidé comme jamais, ils ont été parfaits, je ne peux que les remercier. Et je suis ravi de vivre ces moments avec le groupe. Il y a vraiment quelque chose qui se passe. Tout le monde s’entend bien. Jo vient, Pierre-Hugues vient, ça prouve qu’ils ont envie de vivre ça avec nous, ça nous touche. Moi quand je viens dans cette équipe c’est que du bonheur. Maintenant j'espère que Nico et Julien vont finir demain, ça serait plus facile mais sinon je serai prêt à revenir sur le court dimanche." En attendant, place à la récupération...

 

 

 

A Lille, Amandine Reymond