06/04/18

LE CONTEXTE

A 14h40 à Gênes, les vestiaires de l'équipe de France résonnent jusque dans la salle de presse. Lucas Pouille a bataillé cinq sets pour offrir le premier point aux Bleus et il est accueilli par une salve d'applaudissements. Jérémy Chardy n'était pas au bourd du court en plein soleil pour suivre la victoire de son copain. Il a patienté au frais, mais il a dû vivre le match avec émotions devant la télévision.

Forcément, le succès de son copain a dû le booster. Mais il va lui falloir sortir le grand jeu pour donner le break au #TeamFranceTennis. Face à lui se dresse le n°1 italien, le "local hero", Fabio Fognini. "Fogna" mène 3-1 dans leur face-à-face et il est loin devant au classement (20e et 80e). Mais le dernier match, tout récent à Miami, a vu la victoire à l'arraché du Palois (4/6, 7/6, 6/4).

SET 1

Est-ce la personnalité de Fabio Fognini, ou le chaud soleil qui inonde le court central ? Toujours est-il que le public italien est beaucoup plus chaud que lors du premier match et ce dès les premiers échanges. Mais Jérémy Chardy n'entend pas se laisser impressionner. Il sauve deux balles de break au 1er jeu, puis une autre au troisième. Et c'est lui qui se détache 5-2 dans ce premier acte, grâce à un coup droit qui tourne à plein régime.

Mais au moment de conclure, il est abandonné par sa première balle (5-5, puis 6-6). Le tie-break est logique. "Jim" mène 5-3, mais il commet une double-faute. C'est quand même lui qui obtient la première balle de set à 6-5 sur son propre service. Sauvée miraculeusement par "Fogna", qui réussit un revers pleine ligne dans une position de défense impossible. Chardy et Noah grimacent. 6-6.

Mais Jérémy trouve les ressources pour claquer un ace puis il pousse son rival à la faute en coup droit. 7/6 (6) France après 1h12 de jeu. Le clan français exulte.

SET 2

Peut-être touché par la perte de cette première manche marathon, Fognini lâche son service d'entrée de deuxième set. 2-0. Le clan français a le sourire. Un set et un break d'avance... L'exploit se profile. Sauf que le public ne lâche pas son favori. Et Chardy ne parvient pas à enfoncer le clou. La faute à une première balle défaillante, mais aussi à un adversaire qui retrouve sa "furia". Fognini devient le maître à l'échange. Il aligne six jeux de suite et recolle au score (6/7, 6/2 après 1h49).

SET 3

Yannick et le banc français s'inquiètent d'un coup de fatigue de "Batte Man" quand il concède un septième jeu de suite. Mais au changement de côté, la provocation de Fognini fait sortir le Français de ses gonds. Les deux hommes ont un échange assez vif au changement de côté. Le fier Fabio envoie même une balle à la main qui heurte... Yannick Noah.

Le combat reprend dans une ambiance survoltée. Et Chardy en profite pour retrouver du "peps". Il égalise à 1-1, non sans écarter trois balles de break. Puis c'est lui qui breake d'un fabuleux retour de revers gagnant (2-1). Mais pour tenir cet avantage, il lui faudrait mieux servir. Car quand l'échange dure, Fognini est beaucoup plus solide, notamment en revers.

De nouveau, c'est la panne de "premières". De nouveau Fognini aligne les jeux. Ca fait rapidement 6/2 pour l'Italie.

SET 4

Depuis son break à 1-1 au troisième set, Jérémy ne parvient plus à endiguer la déferlante Fognini. Les jeux défilent. Le coup droit du Palois a moins de vitesse, sa première balle est aux abonnés absents et Fognini est un métronome impressionnant, campé sur sa ligne de fond. Après une série de huit jeux de suite perdus de suite, Chardy, mené 3-0, réouvre son compteur (3-1).

Et l'inattendu se produit, dans ce match décidément étrange. Chardy profite d'une baisse de régime de Fognini et recolle à 3-3 ! Mais à,4-3 contre lui, il craque une dernière fois, dans un jeu où il a mené 40-0. Fabio embrase le public d'un dernier revers gagnant (6/7, 6/2, 6/2, 6/3 en 3h31)

Un partout. Ce France-Italie ne fait que commencer, même si cette première journée a été une grande et belle journée de Coupe Davis.

(A Gênes, G.B.)