13/09/14

Sur un dernier ace de Jo-Wilfried Tsonga, le court Philippe-Chatrier peut chavirer de bonheur et fêter ses héros ! Quatre ans après Belgrade (défaite 3-2), l’équipe de France disputera à nouveau la finale de la Coupe Davis, du 21 au 23 novembre prochain, face au vainqueur de la rencontre entre la Suisse et l’Italie (l’équipe helvétique mène 2-1 à l'issue du double). Les Bleus ont fait un sans-faute (3-0) face aux doubles tenants du titre, qui restaient pourtant sur 11 victoires d’affilée dans cette épreuve ! L’exploit n’est pas mince.

Face à la redoutable paire tchèque Berdych-Stepanek, Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga ont livré un magnifique combat aujourd’hui. Ils se sont imposés en quatre sets  6/7(4) 6/4 7/6(5) 6/1 et 3 h 35' de jeu.

En sélectionnant, comme lors du premier tour face à l’Australie, Tsonga et Gasquet, Arnaud Clément avait donc décidé de mettre K.O. cette équipe tchèque dès le double. Un choix payant ! Et même si elle s’est parfois compliquée la tâche, la paire tricolore a réussi une sacrée performance aujourd’hui face au duo tchèque, quasiment invincible dans cette compétition. Avant ce double, Berdych et Stepanek n’avait ainsi perdu qu’une seule fois  en 15 matchs disputés.

Une sacrée performance

Les Bleus entament parfaitement le match en breakant d’entrée les Tchèques sur le service de Berdych. Ils vont mener 4-1. Alors que ce premier set semble largement à leur portée, les Bleus vont se faire rejoindre (4-4). Cette première manche doit alors se jouer au tie-break. Un magnifique passing croisé de Gasquet, remonté comme une pendule, permet à la France de mener 4-2. Cela ne sera malheureusement pas suffisant car les joueurs de Jaroslav Navratil remportent les cinq points suivants et empochent un peu contre le cours du jeu ce premier acte 7/6(4). Les Bleus peuvent nourrir quelques regrets en ce début de match. D'autant que Tomas Berdych, déjà transparent hier en simple, n’a toujours pas retrouvé son meilleur niveau.

Dès le début du deuxième set, les Tchèques ont l’opportunité d’enfoncer le clou. Ils se procurent trois balles de break sur le service de Tsonga (à 1-0 pour eux), puis quatre autres sur la mise en jeu de Gasquet à 2-1, mais sans en concrétiser une seule. C'est au contraire les Bleus qui vont se montrer opportunistes : à 2-2 sur le service de Stepanek, pourtant impeccable depuis le début du match, les hommes d'Arnaud Clément vont réaliser le break dès leur première occasion. Celui-ci sera décisif dans ce set. La France égalise à une manche partout (6/4).  

La paire tricolore démarre tambour battant la troisième manche. Elle mène ainsi 3-0 et 40-0 (sur le service de Gasquet). Mais, un peu à l’image du premier set, les Bleus vont se faire surprendre. Les Tchèques, alors beaucoup plus percutants, remontent leur handicap pour mener 5-4, puis 6-5. Comme dans le premier set, les deux équipes doivent se départager au jeu décisif. Mais cette fois, les Bleus se montrent beaucoup plus inspirés que dans la première manche. Un magnifique passing de revers de Gasquet sur la ligne permet à la France de virer en tête 6/7(4) 6/4 7/6(5).

Stepanek diminué

Les Bleus ne le savent pas encore mais ils viennent de faire le plus dur dans ce match. En effet, Stepanek, blessé à la hanche, va au fil de cette quatrième manche avoir de plus en plus de mal à se dépacer sur le court. Pour les Bleus, ce set est presque une formalité tant Stepanek est handicapé par cette blessure. Gasquet et Tsonga empochent ainsi le quatrième set 6/1 et délivrent tout un stade.

C’est donc bien l’équipe de France qui disputera la finale de la Coupe Davis – la 17e de son histoire – en novembre prochain. Treize ans après sa dernière victoire dans cette épreuve (en 2001 face à l’Australie), l’équipe de France tentera de soulever triomphalement le 10e Saladier d’argent de son histoire…