07/02/16 - 16:21

Déjà épatante samedi face à Sara Errani, Caroline Garcia a survolé son match face à Camila Giorgi (6/3 6/4 en 1h23). "Air Caro" expédie la France en demi-finales de Fed Cup. Ce sera au mois d'avril, face aux Pays-Bas, et ce sera en France.

Caroline Garcia en Fed Cup, c’est décidément quelque chose. Après Saint-Louis en 2014, pour le retour dans le Groupe Mondial ; après Gênes en 2015, et la première remontée fantastique, de 0-2 à 3-2, de l'histoire du tennis féminin français ; "Caro" a écrit à Marseille, à seulement 22 ans, une troisième page glorieuse de son histoire personnelle en Fed Cup, apportant deux des trois points nécessaires à la qualification de la France pour les demies aux dépens de l’Italie.

Les variations et les filières longues chères à Sara Errani n’y avaient rien fait samedi. Dimanche, c’est le tennis "punchy" de Camila Giorgi qui s’est à son tour brisé sur cette Caroline Garcia des grands jours. L'Italienne n’a tenu la distance que le temps des six premiers jeux, cramponnée à ses mises en jeux pour rester au contact, jusqu’au premier break réussie par la Lyonnaise pour mener 4-2. A peine moins explosive que Giorgi, mais plus complète (aucune comparaison possible entre les engagements des deux jeunes filles, en attestent les 13 doubles fautes de Giorgi) et moins brouillonne dans ses attaques (24 fautes directes à 32, pour 13 coups gagnants contre 9), Garcia s’est logiquement adjugée le premier set 6/3.

Deux points pour Garcia ce week-end, deuxième demie en deux ans pour la France en Fed Cup

Elle a poursuivi sa marche en avant tôt dans le second set, breakant à 1-1 pour se détacher 3-1. Camila Giorgi ne devait plus revoir la Française. Bien au contraire, c'est Garcia qui est encore montée à plusieurs reprises à 30A sur le service adverse, sans toutefois de double break à la clé. Peu importe : tranchante sur ses engagements (89% de réussite derrière sa première balle, et même 58% en seconde, pour au final 13 petits points concédés à Giorgi sur son service), elle n'a pas tremblé à l'heure de servir pour le match, sa seconde double faute de la partie étant immédiatement suivie d'un service gagnant sur seconde balle - merci pour le cadeau, Camila, signifiait le cri de Caroline en voyant le retour adverse sortir des limites du terrain - et d'un ace autoritaire sur balle de match.

6/3 6/4 en 1h23, aucun set perdu en deux matchs : Caroline Garcia aura été la grande dame du week-end. Mais c'est toute une équipe qui va disputer pour la seconde année de suite les demi-finales de la Fed Cup. Ce sera face aux Pays-Bas au mois d'avril, et ce sera en France. Caroline, Kristina, Alizé, Pauline, Océane, Amélie et tout le staff : la France n'avait pas été si belle en Fed Cup depuis son enchaînement de finales en 2003, 2004 et 2005. La relève est là... et n'a pas fini de faire rêver à un troisième sacre tricolore dans la compétition. 

(A Marseille, Guillaume Willecoq)