08/02/18

Nouvelle campagne et nouveaux visages au sein de l’équipe de France de Fed Cup. Outre Clara Burel, appelée en tant que remplaçante après sa finale à l’Open d’Australie juniors, certains ont effectué leurs débuts (ou leur retour) dans l’équipe de Yannick Noah. Présentation.

 

Thierry Champion, responsable du haut niveau à la FFT et entraîneur de l’équipe de France de Fed Cup

Thierry Champion, responsable du haut niveau à la FFT depuis septembre 2017 a succédé à Pierre Cherret au poste d’entraîneur de l’équipe de France de Fed Cup cette année. Entraîneur successif de Paul-Henri Mathieu, Gaël Monfils ou encore Benoit Paire dans le passé, Thierry Champion met désormais sa connaissance du jeu et son expertise au service des filles de l’équipe de France. Au programme, des exercices très pointus mais aussi beaucoup de dialogue.

Une méthode qui séduit le capitaine. "J’ai d’abord connu Thierry en tant que joueur et copain, explique Yannick Noah, et en tant que coach, il est très, très bon. J’avais eu l’occasion d’échanger avec lui quand il a coaché Gaël et Benoit mais je n’avais jamais passé du temps avec lui sur le court. Il est très fort. C’est agréable de travailler avec un mec comme ça. Il est à la fois sérieux et il 'déconne' bien comme il faut aussi. Il arrive à pousser les joueuses à donner le meilleur sur chaque entraînement avec beaucoup d’exercices très variés. Je découvre et j’apprends avec lui et c’est très positif."

 

Paul Quétin, préparateur physique de l’équipe de France de Fed Cup

Préparateur physique de l’équipe de France de Coupe Davis de 2002 à 2007 et de 2013 à 2015, Paul Quétin a déjà vécu 24 rencontres sous le maillot bleu au total mais va connaître sa première rencontre de Fed Cup, ce week-end à Mouilleron-le-Captif. Une découverte qui n’en est au fond pas complètement une : "Il y a un certain nombre de points communs entre les deux compétitions, dit-il, il y a comme un compte à rebours, on sent qu’on monte en pression à l’approche de la rencontre. On prépare les journées un peu de la même façon avec une alternance entre les équipes sur le court et en essayant d'établir le planning le plus équilibré possible entre séances tennis et séances physiques pour amener les joueuses à leur meilleur état de forme possible le jour de la rencontre."

En contact régulier avec les entraîneurs des joueuses, Paul Quétin adapte les séances en fonction des besoins de chacune. "Normalement on fait de grosses séances lundi, mardi et mercredi et puis on calme un peu à l’approche de la rencontre mais avec Kristina qui n’est arrivée que mardi soir on s’est adapté mais on va alléger vendredi."

 

 

Alexis Musialek, sparring-partner de l’équipe de France de Fed Cup

Appelé par le staff environ un mois avant la rencontre, Alexis Musialek (29 ans, 432e mondial) n’a pas hésité avant d’accepter le rôle de sparring-partner au sein de l’équipe de France de Fed Cup pour cette rencontre France-Belgique. "C’était une semaine d’entraînement pour moi, indique le Landais, et c’est une nouvelle expérience. Je suis super heureux d’être là avec les filles, je vois un peu comment ça se passe en équipe de France, c’est une vraie chance de pouvoir partager ça avec les joueuses et le staff."

Sur le court trois à quatre heures par jour, Alexis Musialek a rapidement trouvé sa place au sein de l’équipe. "Je connaissais déjà bien Pauline car on tape ensemble de temps en temps au CNE ou l’été à Biarritz mais je n’avais jamais joué avec les autres filles. Je me suis mis un peu la pression au début car j’avais vraiment envie de bien faire pour les préparer du mieux possible pour ce week-end mais une fois sur le court ça a été et on a la chance d’être dans des conditions idéales. Ça me change du circuit Futures…". Un circuit qu’il retrouvera d’ailleurs dès la semaine prochaine à Sharm el Sheikh.

 

 

Les autres membres de l’équipe de France

Yannick Noah : capitaine  de 1997 à 1998 puis depuis 2017
Stéphanie N’Guyen : médecin depuis avril 2017
Maryline Caïs : kinésithérapeute depuis 2017
Antonin Mouchet : kinésithérapeute depuis 2013
Jean-Jacques Poupon : cordeur depuis 1996

(Amandine Reymond, à Mouilleron-le-Captif)