22/04/18

Lors d’une conférence de presse riche en émotions, le capitaine Yannick Noah et les joueuses de l’équipe de France sont revenues sur cette demi-finale perdue 3-2 contre les Etats-Unis et la fin d’une aventure commune de deux ans… Morceaux choisis.

 

Yannick Noah : "On n’était pas favoris mais on a eu des occasions…  Les filles se sont bien battues ! 4-1 ça aurait été plus simple à digérer mais on est fiers de notre rencontre. On a passé de très bons moments tous ensemble. On a toujours bien travaillé dans une très bonne atmosphère et le résultat c’est que les filles ont bien joué (…) Le groupe c’est une douzaine de personnes avec lesquelles on a vécu des choses fantastiques mais je sais que ça continuera sans moi. Je les remercie de m’avoir fait vivre de tels moments et merci pour leur confiance. J’étais leur supporter numéro un et je le serai toujours."

 

Pauline Parmentier (après son simple) : "C’est dur forcément. Je crois que je méritais au moins un set (sourire). Mais je retiens énormément de choses positives de ce week-end. J’ai retrouvé un bon niveau de jeu, j’ai vécu des émotions exceptionnelles sur le terrain avec le public. C’est ce que j’aime dans le tennis. Des moments comme ça on s’en rappellera toute notre vie.

Après, j’aurais vraiment aimé ramener un point à l’équipe donc je suis forcément déçue (…) On a passé deux années fabuleuses avec Yannick. On a appris à se connaître et ça a été de plus en plus fort. J’y pensais pendant le match, je le voyais complètement habité, je me disais ça serait bien que ça continue, au moins une rencontre de plus…"

 

Kristina Mladenovic : "C’était une aventure de dingue, juste magique. Je n’ai que des choses exceptionnelles à dire par rapport à Yan. Ça va être dur sans lui, c’est un capitaine exceptionnel qui nous a énormément apporté. On a appris énormément à côté de lui, il nous a fait vibrer nous aussi. En s'adressant à Yannick : "On a grandi avec toi, tu as fait de nous l’équipe qu’on est aujourd’hui… Merci" (en larmes). 

 

Amandine Hesse : "Moi je n’ai connu que Yan comme capitaine et je pense que je ne pouvais pas rêver mieux comme capitaine… (Entre deux sanglots)… Je le remercie de m’avoir fait confiance. Je n’ai peut-être pas le classement pour être dans cette équipe mais je joue avec mon cœur et aujourd’hui je suis fière de jouer pour mon pays et de partager ces moments avec mes deux copines.

On mérite d’aller loin et j’espère qu’on le fera une autre fois. En tout cas si on continue comme ça, je crois en nous. Tout ce qu’on est en train de bâtir maintenant, je suis sûre que ça paiera. Moi je vis des moments magnifiques en équipe de France et je n’ai pas envie que la semaine se termine."