Le développement durable : la démarche

La politique de développement durable de la fédération est passée en quelques années d’un engagement environnemental à un engagement sociétal, en rapport avec ses missions de service public.

L’ORIGINE DE LA DÉMARCHE

Inaugurée en 2008 par la signature d’une charte d’engagement environnemental avec le ministère en charge du développement durable et l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la  Maîtrise de l’Énergie), la politique de développement durable de la FFT donne lieu aujourd’hui à une stratégie de responsabilité sociétale, guidée par la volonté de remettre le cœur d’activité social et sociétal de la FFT au centre de la démarche.

Validée par le comité directeur de la FFT en janvier 2014, cette stratégie s’appuie sur trois enjeux déclinés en neuf objectifs propres au siège de la FFT, chaque ligue ayant vocation à adopter tel ou tel axe selon ses enjeux et possibilités.

Un réseau national de référents sociétaux dont le rôle consiste à déployer la démarche dans les ligues a ainsi été constitué.

LA STRATÉGIE

3 enjeux  
- Cohésion sociale et ouverture, le « vivre-ensemble », dimension centrale de notre activité
- Santé et bien-être
- Comportement responsable en matière économique, sociale et environnementale

9 objectifs

① Intégrer la responsabilité sociétale à tous les niveaux de la fédération
- Organiser des événements dits responsables.
- Renforcer la performance économique, sociale et environnementale du stade ainsi que des activités qui s’y déroulent.
- Accompagner les ligues, les comités et les clubs dans leur propre démarche de développement durable, en synergie avec celle du siège, du ministère des Sports et des collectivités partenaires.

② Diffuser nos valeurs auprès de la société
- Une fois les valeurs définies, s’assurer de leur appropriation à tous les niveaux de la fédération.
- Sensibiliser nos publics à ces valeurs.

③ Faire du tennis un sport pour tous
- Développer le tennis pour toutes les catégories de pratiquants (sexe, âge, niveau…)
- Améliorer les mécanismes de solidarité et d’intégration par le sport en continuant à se tourner vers les publics éloignés du tennis faute de moyens financiers ou du fait d’un handicap.
- Rendre accessibles aux personnes en situation de handicap nos infrastructures et nos événements.

④ Développer et valoriser la pratique du tennis comme facteur de santé et de bien-être
- Sensibiliser les pratiquants au suivi de leur état de santé mais aussi les non-pratiquants pour qui le sport serait particulièrement bénéfique en matière de prévention de pathologies, de guérison et de récidive.
- Intégrer la dimension bien-être dans la pratique du tennis.

⑤ Assurer l’égalité des chances et le bien-être au travail
- Renforcer notre politique de diversité : parité professionnelle, insertion des personnes en situation de handicap, accès à la formation.

⑥ Systématiser l’intégration des parties prenantes à nos actions
- Associer nos partenaires et parties prenantes à nos réflexions et projets.

⑦ Concevoir nos produits et acheter de manière responsable
- Développer l’intégration dans nos procédures d’appels d’offre et de commandes des principes d’achat responsable.
- Tendre vers l’éco conception des produits développés en propre.

⑧ Optimiser la consommation des ressources et valoriser les déchets
- Réduire les consommations d’eau et d’énergie à tous les niveaux de notre fédération.
- Sur le modèle de l’Opération Balle Jaune, trouver des solutions de réduction et de valorisation des déchets produits par la pratique du tennis et l’organisation des événements.

⑨ Réduire l’impact environnemental lié aux transports
- Travailler à diminuer l’impact du transport de nos licenciés vers leurs clubs, de nos compétiteurs vers les tournois, de nos publics vers nos événements mais aussi de nos salariés et bénévoles dans le cadre de leurs missions au sein de la fédération.

LES ACTIONS (extraits)

Cette stratégie a conduit à une série d’actions, au-delà de l’emblématique Opération Balle Jaune, menées sur les grands événements organisés par la FFT, aux différents niveaux de la structure fédérale et dans le cadre de la vie du siège.

Sur les grands événements, en particulier les Internationaux de France, il s’agit avant tout de réduire l’impact transport en incitant les spectateurs à emprunter les transports en commun ou à pratiquer le  covoiturage, et de développer une flotte de véhicules officiels plus « verte » grâce à des modèles hybrides, la technologie e-HDI ou l’éco-conduite.  

La réduction et la valorisation des déchets constituent aussi un enjeu de développement durable majeur sur les événements. Un système de tri sélectif a ainsi été mis en place dès 2010 afin de valoriser les déchets recyclables (plastique, papier, carton, métaux, verre, capsules de café). Parallèlement, un système de gobelets réutilisables, les « Ecocups », permet d’éviter la production d’environ 3 tonnes de gobelets en carton.

L’accessibilité au tournoi des PMR et PSH constitue aussi l’un des sujets importants. Une charte d’accessibilité et un schéma directeur ont ainsi été mis en place afin d’améliorer les conditions d’accueil de ces publics.

Enfin, la FFT poursuit ses efforts dans la lutte contre les risques de corruption liés aux paris sportifs, ainsi que dans la lutte contre le dopage.
Un comité d’éthique est ainsi constitué en 2012. Il propose des recommandations sur toute question relevant de l’éthique et a la possibilité de saisir une commission disciplinaire pour tout acte estimé répréhensible portant atteinte à la déontologie ou à l’image du tennis.

La démarche est aussi déployée sur l’ensemble de la structure fédérale, notamment grâce au réseau de référents développement durable dans les ligues.
Au niveau du siège, la fédération réduit son impact environnemental en diminuant sa consommation d’eau, d’énergie et de papier, et grâce au dispositif de tri étendu à l’ensemble du siège depuis 2012.

Politique de Développement Durable de la FFT

Télécharger le Rapport annuel Développement Durable 2014

 

Archive :

Rapport annuel Développement Durable 2013
Rapport annuel Développement Durable 2012
Rapport annuel Développement Durable 2011
Rapport annuel Développement Durable 2010