Le suivi socioprofessionnel

Tennis et avenir

Préparer l'après-tennis

Il est important de ne pas négliger l'après-tennis. Pendant sa carrière, il s'agit de préserver la suite et de préparer sa fin de carrière.

Pour les plus jeunes, l'objectif est de ne pas renoncer trop tôt à ses études (voire de viser l'obtention du baccalauréat) pour maîtriser les savoirs de base qui permettront, le moment venu, d'exprimer d'autres talents. En cours de carrière, il s'agit de veiller à acquérir ou à entretenir un bagage suffisant dans des domaines importants comme la qualité de l'expression orale, la maîtrise de l'anglais et de certaines techniques informatiques et de communication.

Pour ceux qui sont en fin de carrière, il s'agit de préparer une reconversion en utilisant les possibilités existantes de formation et d'accompagnement personnalisé vers l'emploi ou en s'engageant directement dans de nouvelles expériences professionnelles.

La cellule reconversion au sein de la DTN :
- Eric Winogradsky (photo) : Responsable du haut niveau masculin
- Alexandra Fusai : Responsable du haut niveau féminin
- Karla Mraz : Union du Tennis Féminin (UTF)
- Frédéric Vitoux : Union nationale des joueurs professionnels de tennis (UNJPT)
- Bernard Pestre : DTN adjoint en charge du département formation et enseignement
- Lionel Faugère : Coordinateur du CNE de Roland Garros, chargé du suivi du haut niveau et de la reconversion
- Alain Kronenberger : coordonnateur national des politiques sportives des ligues
- Nathalie Housset-Gilbert : Assistante de la coordination du CNE et du département 16 ans et +