13/09/16

 

Dure journée pour le clan français lundi à Rio. Sur les quatre Bleus présents en huitièmes de finale, seul Stéphane Houdet a validé son billet pour les quarts. En double, il ne reste plus que la paire Houdet/Peifer qualifiée pour les demi-finales.

 

La journée avait pourtant bien commencé avec la facile victoire de Stéphane Houdet face à l'Espagnol Daniel Caverzaschi. Très en forme, le numéro un mondial n'a eu besoin que de 50 minutes pour se qualifier pour les quarts de finale avec un seul jeu perdu au passage (6/0, 6/1). Le Français sera opposé ce mardi au Japonais Takuya Miki pour une place en demi-finale. 

Mais les choses se sont rapidement compliquées pour le clan tricolore avec les défaites de Nicolas Peifer, Frédéric Cattanéo et Michaël Jérémiasz. 

Opposé au Britannique Alfie Hewett, Nicolas Peifer, quatrième mondial, faisait figure de favori mais c'est bien son adversaire, douzième mondial qui empochait le premier set au tie-break (sept points à quatre). Le Français, poussé par ses rêves de médaille, s'accrochait et recollait à un set partout mais il cédait finalement dans la manche décisive après 2h44 de combat (7/6(4), 4/6, 6/3).

Succédant à son compatriote Stéphane Houdet sur le court central, Frédéric Cattanéo n'a pas réussi à le rejoindre en quarts de finale. Face au Britannique Gordon Reid, numéro trois mondial, le Français n'a pas trouvé la clé pour faire déjouer son adversaire. Auteur de 26 coups gagnants, le Britannique s'est imposé 6/0, 6/2 en 48 minutes.

Autre adversaire, même problème insoluble pour Michael Jérémiasz sonné par les 35 coups gagnants du Belge Joachim Gerard et balayé 6/0, 6/0 en 53 minutes par le numéro deux mondial.

Clap de fin pour Michaël Jérémiasz

En double, Stéphane Houdet et Nicolas Peifer ont fait respecter leur statut de têtes de série numéro un en s'imposant 6/1, 6/2 face aux Argentins G.Fernandez et A.Ledesma. En demi-finales, les Français seront opposés aux Japonais Takuya Miki et Takashi Sanada.

L'aventure est en revanche terminée pour Frédéric Cattanéo et Michaël Jérémiasz, battus par les Japonais S.Kunieda et S.Saida au terme de 3h16 d'un match de grande intensité aux multiples rebondissements (1/6, 6/3, 7/6(5)). Une défaite qui marque aussi la fin de l'aventure olympique pour Michael Jérémiasz qui a annoncé la fin de sa carrière cette année. Malgré une déception légitime après un match aussi intense, le porte-drapeau de la délégation française au Brésil peut être fier de son parcours qui l'a notamment vu ramener quatre médailles olympiques à la France dont deux en bronze (simple à Athènes en 2004 et double à Londres en 2012), une en argent (double à Athènes en 2004) et une en or (double à Pékin en 2008). 

 

Amandine Reymond

©CPSF/F.Pervillé