Protection des mineurs | Fédération Française de Tennis

Protection des mineurs

Consultez les numéros d'urgence

La FFT, en tant qu’organisme délégataire, s’associe au Ministère des sports et au Ministère de la santé,  dans la lutte contre les abus d’autorité ainsi que dans la protection des mineurs et des sportifs. Dans ce cadre, voici une liste des numéros verts et associations à contacter en cas d’agression verbale, physique ou sexuelle. Vous y trouverez une écoute attentive et une orientation vers une association d’aide ou d’autres services spécialisés.
 
  • Numéro national d’aide aux victimes : 08VICTIMES
    Tél : 08VICTIMES, soit le 08 842 846 37
    7 jours/7, 9h-21h (prix d’un appel local)
    Contact par mail pour les malentendants ou les personnes qui préfèrent avoir un contact écrit : 08victimes@inavem.org
  • Allo Enfance maltraitée : le «119»
    Service national d’accueil téléphonique pour l’enfance maltraitée (Appel gratuit) 24h/24, 7 jours/7.
    63 bis Bd Bessières - 75017 Paris - Tel: 119
    Email : ndarani@allo119.gouv.fr 
    Site : www.allo119.gouv.fr
  • Fil Santé Jeunes
    Tél. gratuit : 08 00 23 52 36
    Géré par l'École des Parents et des Éducateurs, tous les jours 8h-24h. Écoute et information des jeunes de 13 à 25 ans. 
    Site : www.filsantejeunes.com/
 
Plus d’informations 
 
INAVEM
Réseau d’association de professionnels, qui a pour mission d’animer, de cordonner, de promouvoir le réseau  d’aides aux victimes, ainsi que d’engager des partenariats, des conventions pour faciliter l’accès de personnes victimes vers les associations locales. 
Site : www.inavem.org
 
Guides Pratiques sur la protection de l’enfance
Cinq guides rédigés par le Ministère de la Santé et des Solidarités. Ils exposent les principales dispositions de la loi en présentant leur contexte juridique et en préconisant quelques principes d’actions.
Site : www.famille.gouv.fr
 
Enfants victimes d’infractions pénales
Guide de bonnes pratiques, réalisé par le gouvernement, pour accompagner des mineurs victimes, du signalement au procès pénal. 
Site : STOP-DISCRIMINATION.gouv.fr