Type
Les photos du jour
Petite bagarre entre amies
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
Les photos du jour
Décor de rêve
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
Les photos du jour
La gauche au pouvoir
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
Les photos du jour
Tope là !
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
Les photos du jour
Vif argent
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
Les photos du jour
Stop matinal
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
Les photos du jour
rm
Pauline au soleil
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
Les photos du jour
Croiser le fer
Les photos du jour
Dernier carré
 / Crédit : FFT / JC
Les photos du jour
Kiki à l'énergie
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
Les photos du jour
Revers glissé
 / Crédit : FFT / JC
Les photos du jour
Heureux repêché
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
Les photos du jour
Myrtille survit
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
Les photos du jour
Acrobate
 / Crédit : FFT / JC
Les photos du jour
Destins croisés
Les photos du jour
Montée en puissance
Les photos du jour
Sourires d'amies
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
rm
1/17

Crédits
Circuit pro
Challenge Elite FFT

Challenge Elite FFT : dans le grand huit

Ils ne sont plus que huit en lice à Nice à l'issue des quarts de finale. Kristina Mladenovic, Gilles Simon ou encore Pierre-Hugues Herbert montent en puissance dans cette épreuve.
Texte

"De mieux en mieux !" C'était un peu le mot du jour de tous les vainqueurs des quarts de finale, au moment de décrire leurs sensations au sortir du court. Avec aussi un leitmotiv, celui de la chaleur. "Je suis content de m'en être sorti vite et d'avoir joué à 11 heures en première rotation", appréciait Pierre-Hugues Herbert, qualifié rapidement pour les demi-finales aux côtés de Corentin Donelly.

En à peine plus d'une heure, les deux hommes ont dominé respectivement Geoffrey Blancaneaux (6/3, 6/1) et Nicolas Mahut (6/4, 6/4) et se sont évité des sueurs froides... et chaudes.

Sous le cagnard, les deux autres quarts de finale hommes ont également été à sens unique, avec le succès de Gilles Simon aux dépens de Mathias Bourgue 6/1, 6/4 et celui du repêché des poules, Hugo Grenier, face à Alexandre Müller (6/4, 6/2).

"C'était bien aujourd'hui, j'ai très bien retourné, constatait Gilou. Il me reste à progresser au service, c'est vraiment difficile dans ce secteur."

"Même lors de ma défaite en poule contre Pierre-Hugues, je jouais bien. Les sensations sont bonnes et le physique suit, j'attends la suite avec impatience", se félicitait Hugo Grenier.

Titre
Les photos du jour
Galerie photo
Texte

Chez les dames, les duels entre amies ont été beaucoup plus âpres, à commencer par ceux opposant les championnes du monde par équipes, les gagnantes de la Fed Cup 2019. Face à sa copine Pauline Parmentier, Kristina Mladenovic a retrouvé son punch en coup droit pour s'imposer 11-9 dans le super jeu décisif.

Kiki jugeait ses progrès sans s'emballer. "J'ai eu de la chance de m'en sortir, ça aurait pu tourner de son côté. Mais je suis contente d'être passée, ça va me faire un match de plus, au moins. Dans le finish, les sensations de la compétition étaient vraiment là. C'est agréable de revivre ses moments."

Jessika Ponchet, elle, a attendu sa quatrième balle de match pour se défaire de Harmony Tan. Dans la fournaise. "Mentalement, ce n'était pas simple. On n'est plus habituées à ces moments-là. C'est bien de s'en sortir malgré tout".

Myrtille Georges s'est imposée 10-5 au super jeu décisif face à Clara Burel. "C'est mon troisième match, le troisième qui va au super tie-break. Ca me fait déjà de bonnes bagarres. Physiquement, c'est un bon test !"

La journée s'est achevée par un autre duel de championnes du monde. Supérieure à Alizé Cornet (6/3, 6/3), Fiona Ferro est peut-être celle qui a fait la plus belle impression depuis le début de la compétition. "Aujourd'hui c'était mon meilleur match, j'ai été constante du début à la fin, analysait l'élève d'Emmanuel Planque. Je suis en forme : ça fait quatre mois que je m'entraîne à fond !"

Demain vendredi, nouveaux tests grandeur nature pour les rescapés de cette première étape du Challenge Elite FFT. Avec les honneurs du direct vidéo sur FFT.TV !

(A Nice, G.B.)



 

1