Type
La journée en images
Pierre-Hugues Herbert s'élève dans le ciel niçois.
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
La journée en images
Pierre-Hugues Herbert s'élève dans le ciel niçois.
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
La journée en images
Chaud devant !
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
La journée en images
Deux sur deux
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
La journée en images
De bon matin
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
La journée en images
Ciel azuréen
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
La journée en images
Plein cadre
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
La journée en images
Attention d'Angers
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
La journée en images
Heureux battu
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
La journée en images
Consolation
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
La journée en images
Au sprint
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
La journée en images
Aux forceps
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
La journée en images
De haute lutte
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
La journée en images
A la bagarre
La journée en images
Alizé dans le vent
La journée en images
Stop pour Quentin
1/16

Crédits
Circuit pro
Challenge Elite FFT

Challenge Elite FFT : direction les quarts

Cette journée de mercredi a livré son verdict à Nice. Les qualifiés pour les quarts de finale sont connus.
Texte

Pour le troisième jour consécutif, quelques-un(e)s des meilleur(e)s Français(es) se sont affrontés sous le soleil niçois. Les cigales et le soleil étaient toujours au rendez-vous pour la fin des matchs de poules de cette première étape de ce nouveau circuit, destiné à relancer la compétition chez les pros et à les soutenir financièrement.

Premier vainqueur du jour, Corentin Donelly a facilement disposé de Maxime Janvier (6/2, 6/2) pour gagner sa place dans le grand huit. "Je jouais bien à l'entraînement, mais concrétiser ça avec des matchs officiels et des victoires, c'est mieux, appréciait le gaucher de Vienne. L'attente a été longue et financièrement, ça a été compliqué. Ce soutien de la FFT est un plus."

Même constat pour Geoffrey Blancaneaux, supérieur à Kyrian Jacquet (7/5, 6/1). "Je suis content de rejouer demain jeudi, ce n'était pas évident je suis arrivé tardivement ici. C'est bien de pouvoir enchaîner les matchs."

Supérieur à Hugo Grenier dans un match qui a ravi le petit public du club, Pierre-Hugues Herbert ne disait pas autre chose. "Les conditions de jeu avec la chaleur et le vent sont compliquées, et je jouais un très bon adversaire. C'est plutôt bien de compter deux victoires et d'avancer dans le tournoi. Je suis plutôt satisfait."

Titre
La journée en images
Galerie photo
Texte

Nicolas Mahut, lui, n'a pas traîné sur le court pour dominer Baptiste Crepatte et économiser ainsi des forces pour le rendez-vous de jeudi. Son ami Gilles Simon a mis plus de temps pour se défaire de Manuel Guinard (10-5 au super tie-break). "Au niveau de la chaleur, je j'ai mieux supportée qu'hier, mais à la fin, j'avais mal partout, constatait "Gilou". Le programme c'est récup pour demain. Pas le choix..."

Mathias Bourgue, lui, a confirmé son premier succès en venant à bout cette fois de Quentin Halys. Tout comme Alexandre Müller qui s'est arraché pour battre Enzo Couacaud 10/8 au super tie-break.

Le dernier qualifié pour le "grand huit" chez les hommes est Hugo Grenier, repêché en tant que lucky loser après le forfait de Hugo Gaston, blessé, alors qu'il avait terminé en tête de sa poule. Le tirage au sort du "lucky loser" s'est joué entre Grenier et Manuel Guinard, les deux engagés les mieux classés à l'ATP.

FFT / Julien Crosnier
Enzo Couacaud en action dans le sublime décor du TC Nice Giodan
Le tableau de quarts de finale
Texte

Chez les femmes, les calculs furent parfois un peu plus compliqués puisque les deux premières de chaque poule était qualifiées. Mais Fiona Ferro et Clara Burel ont remporté leur deuxième succès en deux matchs pour éviter toute prise de tête mathématique. Le succès de la Bretonne face à Chloé Paquet a rendu un joli service à Kristina Mladenovic, deuxième de la poule derrière la championne du monde juniors 2018.

En battant Pauline Parmentier au super tie-break, Myrtille Georges a obtenu le droit de poursuivre son séjour à Nice aux côtés de la Nordiste. En fin de journée, Alizé Cornet a elle aussi conquis sa place de haute lutte aux dépens de Diane Parry (6/4, 7/6). La Niçoise élimine du coup la championne du monde juniors 2019.

(A Nice, G.B.)

1