Type
Matériel et règles
Une connaissance élémentaire des règles et du matériel est indispensable à une pratique sûre et agréable, respectueuse du jeu et de l'adversaire.
Texte

Dans le respect des règles et de l'autre

Découvrez toutes les règles du jeu et les règlements sportifs
Texte

La petite balle jaune

Quelles balles choisir en fonction de votre niveau ? Comment éviter les blessures ? Tout savoir sur la petite balle jaune qui se décline dans d’autres coloris pour les débutants.

Texte

Certaines balles sans pression sont encore vendues : très dures, elles ont l’avantage de s’user moins vite mais peuvent entraîner des douleurs au coude, au poignet, aux épaules. Tous les joueurs devraient donc jouer avec des balles pressurisées plus agréables et plus sûres.

Pour les débutants et les enfants, il faut utiliser des balles "pédagogiques" plus lentes que les balles traditionnelles : mousse, rouge, orange ou verte (de la plus facile à la plus difficile à jouer). 

Il revient au professeur de mettre ses élèves (et aux parents de mettre leurs enfants) en situation de réussite car en débutant avec des balles normales (dures) ceux-ci seront en échec et risquent de se décourager.

Compétition
Une balle utilisée pour une compétition officielle en France doit être homologuée par la Fédération Française de Tennis. Le service Equipement de la FFT procède à des contrôles sur les différents types de balles fournies par les fabricants. Ces essais concernent des paramètres définis par la Fédération Internationale de Tennis, à savoir : poids, diamètre, rebond, résistance aux tests de compression, couleur... (cf. règle N°3, Règles du jeu)

Nota : Les balles sont testées pour remplir les conditions définies par la Fédération Française de Tennis. Pour l'instant, aucune contrainte concernant la longévité des balles n'est demandée et il n'y a donc aucun test d'usure de réalisé.

Texte

Votre raquette bien en main

Bien choisir sa raquette permet de se retrouver en situation de réussite sur le court, pour progresser à son rythme en évitant les blessures ou tout simplement la sensation d’inconfort.

    Texte

    Comment choisir sa raquette ?

    Un joueur qui fait de la compétition doit absolument essayer sa future raquette car sa sensation reste primordiale.

    Quand on ne fait pas de compétition, mieux vaut en parler à son professeur qu’à un vendeur, car il connaît mieux le jeu de son élève et donc la raquette qui correspond à ses besoins.

    Plusieurs critères sont à respecter dans le choix :

    1. La rigidité de la raquette

    2. La maniabilité qui dépend du poids de la raquette et de son équilibre. Pour résumer, plus on débute et moins on est puissant, plus on a intérêt à choisir une raquette maniable.

      A savoir : mieux vaut choisir une raquette légère pour la maniabilité.

      Concernant l’équilibre : si l’équilibre est trop dans le manche, on n’a pas de sensations, si l’équilibre est trop en tête de raquette, on a du mal à la manoeuvrer

    3. La grosseur du manche. Elle dépend principalement de vos sensations personnelles. Attention : un surgrip peut augmenter un peu sa grosseur

      Quand le manche est trop petit on se crispe sur la raquette, s’il est trop grand, on a du mal à la prendre en mains. Comme nous avons tous des mains différentes, pas forcément en rapport avec notre gabarit, il faut faire des essais.

      Notre conseil : changer de grip ou de surgrip lorsque celui-ci est usé ou devenu trop glissant.

    Rappel

    Il est important de tester tous ces paramètres avant de procéder à un achat. Normalement, les clubs ont des raquettes à prêter aux débutants afin qu’ils puissent sentir ce qui leur convient et ensuite acheter le matériel adapté.

    Pour les enfants

    Ne pas prendre des raquettes trop grandes même si parfois dans un souci d’économie, les parents achètent la taille au-dessus en se disant que leurs enfants vont vite grandir. Mais avec ce raisonnement ils surestiment aussi la capacité de leur(s) enfant(s) à bien jouer au tennis avec un matériel qui n’est pas adapté. Dès 10-11 ans, certains jouent avec des modèles adultes, trop grands : ce qui peut entraîner un risque de blessure, ou dégrader leur technique. Il faut donc chercher en priorité la maniabilité afin d’avoir une technique juste et pouvoir être meilleur sur le plan tactique.

    Avant la puberté : si on prend un modèle adulte, attention à son poids.
    Novak Djokovic va par exemple utiliser un cadre de 300 grammes. Pour des jeunes qui jouent en loisirs, pas plus de 270 grammes cordage compris, tout en gardant à l’esprit qu’elle doit rester maniable.

    À l'inverse, certains enfants jouent trop longtemps avec des modèles trop petits, toujours dans un souci d’économie. Ils vont alors effectuer des gestes trop "petits".

    Quelques précautions :

    • Attention, les fabricants de raquettes proposent rarement des modèles aux manches suffisamment fins pour les très jeunes.
    • Les grands fabricants commercialisent néanmoins des gammes assez étendues pour que chacun trouve son bonheur.
    • Aujourd’hui, on trouve sur le marché des raquettes un peu plus lourdes que ces dernières années, donc attention à leur maniabilité et à leur poids notamment pour les enfants.
    • Attention à éviter les manches trop ronds car ils sont plus difficiles à tenir.

    Comment procéder ?

    Tableau
    TERRAINS LONGUEUR BALLE RAQUETTE
    BLANC 8,23m Ballon blanc 25 cm 15-19’’
    VIOLET 10,97m Balle violette 15cm 17-21’’
    ROUGE 12,80m Balle rouge 7,5cm 19-23’’
    ORANGE 18m Balle orange 21-25’’
    VERT 23,77m Balle verte 25-27’’
    TRADITIONNEL 23,77m Balle traditionnelle 26-27"
    Texte

    Pour les adultes

    Pour les adultes débutants, il est intéressant de débuter avec une raquette un peu plus courte (25 pouces) car plus elle est longue, moins elle est maniable.

    Acheter une raquette moyenne gamme pour commencer (entre 60 et 100 euros).

    Le professeur est le conseil idéal dans l’achat de la raquette. Car ceux qui jouent au tennis « hors clubs » (on parle parfois d’une pratique « sauvage ») vont souvent seuls dans les grandes surfaces et achètent des modèles inadaptés.

    Le manche : une fois la raquette prise en main, un espace d'un petit centimètre environ doit rester entre le bout des doigts et la base du pouce.

    D'une manière générale

    Le choix se fait en fonction :

    • Du niveau de jeu

    • De la maniabilité et des sensations

    • De la taille du tamis : plus une raquette a un grand tamis, plus elle est rigide, mais son cordage pourra lui apporter de la souplesse. En même temps, un grand tamis augmente la zone de centrage, donc s’avère plus facile pour un débutant.

    • De la qualité et de la grosseur du grip

    Notre conseil :
    Après une chute, vérifier que la raquette n'est pas fêlée car cela engendre un risque de vibrations importantes pour le bras, le coude, etc.

    Pour les vétérans

    Le principe est le même que pour les jeunes, mieux vaut revenir à des raquettes plus légères. Plus on vieillit, plus on perd de la masse musculaire, plus on doit alléger sa raquette. Des raquettes très légères sont donc recommandées, de préférence en grand tamis. Il faut donc jouer avec un cordage plutôt souple, un cadre plutôt souple. Mais à 35-40 ans, si on reste sportif et en bonne santé, on peut conserver sa raquette habituelle.

    Texte

    Cordages sous tension

    Si pour les débutants, le choix d’un cordage peut s’apparenter à un saut dans l’inconnu, nos conseils vous permettront d’y voir plus clair, de trouver le produit adapté à votre niveau et à votre porte-monnaie.

    Texte

    Le choix du cordage

    Entre le boyau naturel, souple par excellence, et les synthétiques moins souples, il y a de grosses différences. Le commun des mortels ne peut supporter le cordage de Nadal ou Djokovic. Ces cordages synthétiques peuvent entraîner des blessures chez les femmes ou les enfants.

    Mais bien sûr, le boyau est plus cher que les synthétiques.

    Parmi les synthétiques, le multi-filaments présente plus de souplesse que le mono-filament, il est donc fortement recommandé aux jeunes comme aux plus âgés, car il présente moins de risque de traumatisme. Le mono-filament peut être dangereux pour les tendons et les articulations. Le mono-filament est davantage réservé aux adultes compétiteurs car il est plus traumatisant.

    Le boyau est un bon cordage mais très cher, on le conseille aux femmes. Malgré ce qu’on entend parfois, il tient plutôt bien dans le temps (moins longtemps en moyenne toutefois que les synthétiques), mais s’avère plus agréable, même s’il faut probablement un certain niveau de tennis pour l’apprécier pleinement.

    Cordage par ordre de souplesse (du plus souple au moins souple :

    1. Boyau naturel
    2. Synthétique multi-filaments
    3. Synthétique mono-filament

    A savoir : moins un cordage est tendu, moins on contrôle la balle car l’effet catapulte joue alors à fond. Plus le cordage est tendu, plus on contrôle la balle. Toute fois, un compromis doit être trouvé entre le contrôle et le risque de blessure car plus un cordage est tendu, plus il est traumatisant.

    Certains joueurs, quand ils ne sont pas trop en confiance, décident de tendre un peu plus.
    Pour les joueurs qui ne font pas de compétition, on conseille des tensions plus faibles (18 à 23 kgs selon la grandeur du tamis).

    La jauge

    C’est le diamètre du cordage. Plus le cordage est épais plus il est résistant donc moins de risque de casser, mais moins il est souple donc moins confortable à jouer et plus traumatisant. Donc choix entre le budget et le confort de jeu, sachant que ça joue aussi sur votre santé.

    Votre cordage en général 

    Il doit être refait au moins une fois par an, comme des pneus de voiture. Il faut vérifier l'entretien de sa raquette, ne pas la laisser dans des espaces trop chauffés (coffre de voiture en plein soleil) ou trop froids, car le cordage a tendance à « travailler ».

    Certains cordages en nylon ne casseront jamais, mais pour retrouver un peu de souplesse et de flexibilité, on conseille de les changer tous les ans voire tous les 2 ans.

    - Quelques modèles de bonne qualité à 20-25 euros :

    Babolat xcel (en nylon), Babolat magic force, en boyau chez Babolat VS, TGV Duramix chez Tecnifibre, Head Rip Control, Wilson Sensation, Isospeed Professional.

    Dernier conseil

    Mettre un antivibrateur : c’est conseillé, il absorbe les vibrations et rend la frappe plus agréable.

    Texte

    L'habit fait-il le joueur ?

    Quels vêtements porter sur un court ? Comment s’adapter aux saisons ? Nos conseils pour jouer bien équipé.

    Texte

    Si tous les courts de tennis couverts étaient bien isolés, sans même parler de courts possédant du chauffage pour l'hiver, la question du 'comment s'habiller' serait simple à résoudre.

    Que faire quand il fait froid ?

    D'abord ne pas jouer en tee-shirt car on risque d’attraper froid. Il ne faut pas être non plus trop couvert car on va beaucoup transpirer puis avoir froid ensuite. Un tee-shirt manches longues peut faire l’affaire, ceux qui évacuent la transpiration sont parfaits.

    Donc l’hiver privilégiez un survêtement de préférence en molleton pour amortir les chutes, avec sweat et blouson sans manches pour permettre une bonne gestuelle, plus un bonnet.


    L’été, une casquette, un short et un tee-shirt suffisent. Eventuellement munissez vous d'un poignet qui absorbe la sueur.

    Prenez également l’habitude d’avoir toujours une bouteille d’eau avec vous, dans votre sac. Plus un fruit.

    Nos derniers conseils :

    • Le vêtement technique n’a pas forcément d’utilité pour l’enfant.
    • Pour les seniors, les chaussettes "bas de contention" qui maintiennent le mollet sont efficaces.
    • Des chaussettes de tennis sont recommandées.
    • Le tennis se joue traditionnellement en blanc. Même si cette tradition n'est pas toujours respectée, il convient de privilégier les couleurs claires.