Type

Le mot du DTN

Retrouvez chaque mois le mot du Directeur technique national, Nicolas Escudé.
Texte

Juin 2022

"La victoire de Debru est celle des clubs formateurs et de la DTN"

Voici déjà quelques jours que les dernières balles ont été jouées à Roland-Garros. Je ne pense pas me tromper en écrivant que ce tournoi a été une fête éblouissante, une réussite internationale tant sportive qu’organisationnelle. Alors bien sûr, le bilan des Français(es) n’est pas satisfaisant, même si je retiens de belles attitudes de la part de Gilles Simon, Hugo Gaston, Léolia Jeanjean, Diane Parry.

Je salue également le superbe succès en double de Caroline Garcia et Kristina Mladenovic, une jolie promesse à moins de deux ans de Paris 2024.

Former pour le plus haut niveau demande du temps et nous avons encore beaucoup de travail avant de voir nos athlètes jouer les tout premiers rôles.

Chez les « jeunes », Gabriel Debru a confirmé qu’il était un tennisman complet et un des meilleurs de sa catégorie. J’ai déjà dit que gagner des titres chez les juniors n’était pas « la » finalité, mais ne boudons pas notre plaisir : c’est une très belle victoire qui vient récompenser le travail de toutes les équipes de la DTN et des clubs formateurs.

La parenthèse Roland-Garros refermée, certains de nos joueurs vont entamer la saison sur gazon. Si la terre battue fait partie de notre histoire, j’insiste pour que nos joueurs apprennent à jouer et matcher sur toutes les surfaces.

Par ailleurs, au sein des territoires, du département U21, du haut niveau, de l’entraînement physique et du secteur médical, nous continuons à préparer activement la rentrée 2022. J’en profite d’ailleurs pour saluer l’arrivée officielle de Francisca Dauzet et Mélanie Maillard à la tête du pôle « dimension mentale et psychologique ».

Texte

Juillet 2022

"Le dialogue avec les acteurs de terrain va continuer"

Le Tour de France « Ensemble pour les clubs » s’est achevé fin juin. Cette initiative, une grande première à la FFT, a été un véritable succès et une nouvelle tournée est d’ores et déjà prévue dès le mois d’octobre. Mon bilan ? Des échanges constructifs, beaucoup d’investissement de la part des acteurs du terrain et encore plus d’envie de rencontrer celles et ceux qui, au quotidien, font progresser le tennis dans notre pays.

Nous continuerons également de discuter avec les entraîneurs nationaux, les CTR, les équipes techniques régionales. Des séminaires seront organisés en septembre avec les conseillers sportifs territoriaux et les entraîneurs de ligue pour la mise en application du projet de performance fédéral.
Nos priorités n’ont pas changé : diffuser le plaisir du jeu, densifier la base dans les jeunes catégories et les aider à développer leurs aptitudes. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’un rassemblement de filles de 8 ans se déroule fin juillet au CREPS de Poitiers.

En parlant de tennis féminin, je tiens à féliciter nos trois Françaises qui se sont hissées en huitièmes de finale à Wimbledon : Alizé Cornet, Harmony Tan et Caroline Garcia. Mention spéciale à Alizé pour sa superbe victoire face à la numéro 1 mondiale Iga Swiatek, qui n’avait plus perdu depuis 37 matchs.
Faire tomber les invincibles, c’est une prouesse qui n’aura pu être réalisée lors de la toute première édition du Greenweez Paris Premier Padel Major au stade Roland-Garros, puisque la paire Galan-Lebron, tête de série n°1 s’est imposée. Mais le spectacle, en revanche, était bien là dans cette épreuve internationale – l’équivalent d’un tournoi du Grand Chelem –, et on ne peut que s’en réjouir.

On se retrouve en septembre avec une DT’News relookée. En attendant, mes chers collègues, je vous souhaite à toutes et à tous un très bel été.

Texte

Septembre 2022

"Pas de trêve estivale, le travail continue"

Nouvelle saison, nouveaux joueurs, nouveau staff, nouvelle DT News…

Beaucoup de choses évoluent en cette rentrée 2022. La DTN n’a pas vraiment connu de trêve estivale tant les chantiers étaient nombreux. A commencer par l’ouverture de la section féminine au pôle France de Poitiers. Cinq jeunes filles de 11 à 13 ans ont rejoint le CREPS le 26 août pour leur première rentrée.

Le pôle s’est réorganisé, avec, à sa tête, Cédric Raynaud et, auprès des filles, deux nouvelles entraîneures : Iryna Brémond et Morgane Gagnage, qui ont rejoint Pascal Lasserre.

Faire en sorte que de nouvelles joueuses émergent au plus haut niveau et viennent tutoyer les sommets, nous en avons fait une priorité. Je le répète : il faudra du temps mais les conditions de réussite commencent à être réunies. Porté par une Caroline Garcia revigorée après son titre en double à Roland-Garros et triomphante à Cincinnati, le tennis féminin français va déjà mieux, même s’il est assombri par la détresse de Fiona Ferro, que nous essayons de soutenir le plus possible.
Pas de répit donc cet été, avec, également, l’accompagnement de la mise en place des Centres Fédéraux d’Entraînement en région qui permettront, je l’espère, de faire progresser les jeunes de 10 à 14 ans et de renforcer leur détermination.

Sans oublier une réorganisation importante au CNE et dans certains territoires dont je vous reparlerai prochainement. Les espoirs ont aussi fait leur rentrée place de la Porte Molitor fin août, auréolés, pour certains (Debru, Fils), d’un titre de champion d’Europe par équipes (avec Luca Van Assche). La dynamique est bonne. Le travail continue. Il y a de l’envie et de l’ambition.

Je sais que vous n’en manquez pas non plus.

Excellente rentrée à tous.