Indian Wells : Monfils doit renoncer | Fédération Française de Tennis

15/03/2019

Indian Wells : Monfils doit renoncer

Circuit pro

Blessé au tendon d'Achille gauche, Gaël Monfils a dû renoncer à disputer son quart de finale à Indian Wells. Il s'en est expliqué.

Tous les voyants étaient au vert depuis quelques semaines. Ils sont brutalement passés au rouge. Alors qu'il jouait bien, alors qu'il enchaînait les succès, Gaël Monfils a été stoppé dans son élan, jeudi soir à Indian Wells.

L'entraînement en fin d'après-midi a fait naître une vive douleur au tendon d'Achille gauche qui a poussé Gaël a déclaré forfait contre Dominic Thiem en quart de finale.

Face à la presse, Gaël a détaillé les raisons de ce forfait.

"J'avais une douleur au tendon d'Achille gauche en début de tournoi, elle n'a fait qu'empirer au fil des jours et des matchs. Hier soir après le match contre Philipp Kohlschreiber, j'avais très mal. J'ai tapé la balle un peu aujourd'hui, j'ai fait des ultrasons, mais je ne pouvais vraiment pas être à 100%. J'ai une grosse inflammation du tendon. C'était la bonne décision de ne pas jouer."

Fataliste, Gaël a aussi laissé entendre que ses ambitions pour le printemps avaient joué dans sa décision.

Fataliste et optimiste

"Par le passé, quand j'étais moins bien, j'ai joué en étant blessé, notamment il y a deux ans ici à Indian Wells contre... Thiem. C'était la même blessure. Résultat, j'avais perdu et j'avais mis deux mois et demi à m'en remettre. C'est frustrant de ne pas jouer quand on se sent si bien. Je bouge bien, je tape bien, j'avais vraiment envie de jouer ce match. Je me sens fort. Mais pour moi, l'important, c'est la terre battue. J'ai de gros objectifs."

Sera-t-il à Miami, le deuxième grand rendez-vous des ATP Masters 1000 ? "Je vais aller là-bas pour au moins encourager Elina (Svitolina, sa petite amie, n°6 mondiale). Sur place, je verrai comment je suis dans une semaine. Je ne prendrai pas de risque."

Interrogé sur la frustration d'être stoppé dans son bel élan par une nouvelle blessure, le 19e mondial, quatrième provisoire à la "Race to London", était plutôt d'humeur positive.

"C'est une force en moi. C'est un pas en arrière, mais je me sens si bien en ce moment. Je suis optimiste et confiant pour l'avenir."

L'avenir à moyen terme, c'est bien sûr Roland-Garros. L'avenir à court terme, c'est donc du repos et... "qu'Elina gagne le tournoi ici à Indian Wells", conclut-il dans un sourire. L'Ukrainienne est en demi-finale...
 

A Indian Wells, G.B.