US Open : Houdet/Peifer perdent le “classico“ de justesse | Fédération Française de Tennis

10/09/2017

US Open : Houdet/Peifer perdent le “classico“ de justesse

Para Tennis

Stéphane Houdet et Nicolas Peifer ont été dominés 7/5, 6/4 par les Britanniques Alfie Hewett et Gordon Reid, ce samedi en finale à Flushing Meadows.

Têtes de série n°1 de l’épreuve, arrivés auréolés de leur titre aux US Open USTA Championships de Saint-Louis, Stéphane Houdet et Nicolas Peifer étaient définitivement les hommes à battre dans cet US Open 2017. Une performance que seuls Alfie Hewett et Gordon Reid auront réussi à accomplir. Opposés aux têtes de série n°2 en finale ce samedi à Flushing Meadows, les Bleus ont plié de justesse au terme d’un combat de 1h50, remporté par la paire britannique 7/5, 6/4.

Comme toujours entre ces quatre hommes, la victoire s’est jouée d’un rien : un break réussi en toute fin de premier set, scellé à la troisième tentative, preuve de la très belle résistance tricolore, puis un échange de break-débreak finalement contenu puis aggravé de justesse, avant d’enfoncer le clou sur un ultime jeu blanc: les 9 coups gagnants supplémentaires du duo Hewett/Reid ont pesé dans la balance au moment de boucler la finale.

“Pas assez agressifs“
“Je trouve que, dès le départ, on n’a pas été assez agressifs, a analysé Nicolas Peifer. On a trop attendu et trop cherché la défense. On a laissé faire et c’est ça qui nous a ‘plantés’. On aurait dû rentrer dedans direct, dès le premier point, et les prendre à la gorge tout de suite parce que c’est quand même une grosse équipe et ils ne se laissent pas faire.“

De fait, face à eux, les matches sont souvent épiques. À Roland-Garros, comme aux Jeux olympiques de Rio quelques mois plus tôt, la paire Houdet-Peifer s'était imposée. À New York en revanche, comme à Wimbledon, ce sont les Britanniques qui l’ont donc emporté. Dans un affrontement devenu un véritable classico.

Et maintenant, une finale en simple !
“Oui, c’est un classique, c’est vrai, a confirmé Nicolas Houdet. On aurait pu aller le chercher, il y a eu plus de fautes que d’habitude. Et Gordon a peut-être mieux joué que d’habitude aussi. Je pense qu’après les balles de match qu’il a eues (contre Alfie Hewett, ndlr) et la défaite en simple, il avait à cœur d’aller chercher un truc. Ils étaient plus dynamiques, moins fatigués que nous.“

Finaliste du double aux côtés de Nicolas Peifer, Stéphane Houdet va repartir à la chasse au titre de simple, dès ce dimanche. Dans une finale où il annonce vouloir poursuivre sur le même chemin que ces dernières semaine (“sérénité“), le Français retrouvera donc… Alfie Hewett.
 
(À Flushing Meadows, Myrtille Rambion)