Type
Fed Cup
Finale Fed Cup Australie-France

Un triomphe d'équipe, des pierres à l'édifice

Le sacre de l'équipe de France de Fed Cup est avant tout un immense succès collectif. Chaque joueuse, le staff et le capitaine ont apporté leur pierre à l'édifice. Revue d'effectif.
Texte

Par ordre alphabétique

Julien Benneteau

Un sans-faute ! Le nouveau capitaine a réussi plusieurs tours de force dans son nouveau costume. D'abord, convaincre Caroline Garcia de revenir au sein des Bleues après deux ans de pause. Puis de créer autour de lui un vrai esprit d'équipe, à travers les joueuses et son staff qu'il a choisi minutieusement.

Rassembleur, Julien Benneteau a su aussi trouver les mots justes et adaptés pour mettre à l'aise chacune de ses joueuses, sur et en dehors du court. Il a aussi fait des choix forts payants, comme aligner Alizé Cornet à Liège face à la n°1 belge Elise Mertens, lancer Pauline Parmentier dans le quatrième match à Rouen face à la Roumanie alors que la France était dos au mur.

Son principal tour de force ? Réunir et rendre performant le double Caroline-Kristina, deux fois victorieux d'un double décisif, en demi-finale et en finale.

FFT / Corinne Dubreuil
Un capitaine au plus proche de ses joueuses...
Texte

Alizé Cornet

Fidèle à l'équipe de France, Alizé a enfin été récompensée de ses sacrifices en remportant son plus beau succès dans cette épreuve en Belgique, au premier tour. Il faut remettre les choses dans leur contexte : la France n'était pas favorite à Liège, et la "perf" de la Niçoise aux dépens de la n°1 belge Elise Mertens a changé la face de la rencontre... et du destin de la France.

Outre cet énorme match, Alizé a pesé dans l'équipe par son esprit de camaraderie, ses encouragements sans faille et son franc-parler. Une joueuse précieuse, une coéquipière parfaite !

FFT / CD
Alizé a mérité sa coupe et son selfie !
Texte

Fiona Ferro

Petite nouvelle dans l'équipe en début d'année, Fiona Ferro s'est parfaitement intégrée dans le "team France", alors qu'à Liège, le groupe entier se plongeait dans l'inconnu. Elle a joué le double en Belgique pour l'honneur, mais surtout, comme l'a souligné Julien Benneteau, "son niveau de jeu et sa puissance de frappe ont poussé les autres joueuses à se surpasser à l'entraînement".

Amoureuse de la Fed Cup, la joueuse de 22 ans, solidement installée dans le "top 100", aura vécu cette campagne victorieuse comme dans un rêve, en donnant de la voix comme personne au bord du court pendant les exploits de ses coéquipières.

FFT / CD
Fiona Ferro, une coéquipière modèle et le futur de l'équipe de France.
Texte

Caroline Garcia

Comptablement, elle est la joueuse la plus prolifique de cette campagne : Caroline a apporté cinq points en trois rencontres à la France ! C'est évidemment un apport énorme. Son retour dans cette épreuve, après deux ans de pause pour privilégier sa carrière individuelle, a été une réussite totale.

A Liège, elle bat Alison Van Uytvanck et Elise Mertens. A Rouen, elle domine Mihaela Burzanescu et offre une vaine mais merveilleuse résistance à Simona Halep, avant de gagner le double avec Kristina Mladenovic.

A Perth, elle a manqué son duel face à Ashleigh Barty, mais elle a été à l'unisson de "Kiki" pendant le double décisif joué par les deux Françaises presque dans un rêve. Sa cohésion avec sa partenaire a été immense. Et pendant le stage, pendant les matchs, partout, le sourire de "Caro" a illuminé l'équipe de France.

FFT / CD
La force de frappe de Caro a apporté cinq points à la France en 2019.
Texte

Kristina Mladenovic

A Perth, pour la deuxième fois de sa carrière en Fed Cup, Kiki a apporté trois points dans des matchs à enjeu dans une même rencontre. Un exploit qu'elle avait déjà accompli face à la Belgique, l'an passé. Mais en Australie, sa performance est encore plus grande : elle a d'abord surclassé Ajla Tomljanovic, puis surtout, elle a remporté sans doute la plus belle victoire en simple de sa carrière en battant sur son sol la n°1 mondiale, Ashleigh Barty.

Texte

En double, elle a endossé un costume de leader qui lui sied à merveille. Un costume que Julien Benneteau a su lui redonner avec intelligence avant même le début de la rencontre, alors que le début de la campagne 2019 avait été un peu compliqué pour celle qui avait été le grand artisan du maintien des Bleues dans le groupe mondial en 2017 et 2018.

Merci pour tout Kiki !

FFT / CD
L'héroïne de Perth !
Texte

Pauline Parmentier

A 33 ans, Pauline Parmentier a touché le Graal de sa riche carrière autour des équipes de France. Longtemps, elle a donné aux Bleues (20 sélections depuis 2010). Et c'est lors de la demi-finale face à la Roumanie qu'elle a remporté son plus grand succès, le plus précieux en tout cas : sa victoire face à Irina Camelia-Begu a remis les deux équipes à égalité alors que la France était au bord de l'échec.

En dehors du court, "Paupau" est depuis toujours la coéquipière parfaite, celle qui fait le lien entre toutes les filles, le capitaine, le staff... Son humour, sa joie de vivre et sa rage de vaincre sont communicatifs.

FFT / CD
Pauline Parmentier, une joie de vivre et une rage de vaincre communicatives !
Texte

Amandine Hesse

On n'oublie pas Amandine Hesse qui a contribué au maintien des Bleues dans le groupe mondial l'an passé en gagnant avec Kristina Mladenovic le double décisif face à la Belgique, au premier tour, à Mouilleron-le-Captif.

FFT/CD
Amandine Hesse, une victoire qui compte !
Texte

Le staff

Ils ont tous apporté leur pierre à l'édifice, eux aussi, par leur travail et leur esprit de corps. Bravo à eux !

En haut, de gauche à droite :

Antonin Mouchet (kiné), Paul Quétin (préparateur physique), Julien Benneteau (capitaine), Alexis Musialek (sparring partner), Thierry Champion (entraîneur), Guillaume Héroult (intendant), Stéphanie Nguyen (médecin), Maryline Caïs (kiné), Jean-Jacques Poupon (cordeur).

 

FFT / CD
Tous vainqueurs !
1