Type
Une journée en bleu
Hugo Gaston à la baston !
 / Crédit : FFT / Corinne Dubreuil
Une journée en bleu
Ramasseurs prêts ? Partez !
 / Crédit : FFT / Nicolas Gouhier
Une journée en bleu
Coup de raquette
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
Une journée en bleu
Nouveau look pour le nouveau papa
 / Crédit : FFT / Philippe Montigny
Une journée en bleu
Maxime Janvier décidé !
 / Crédit : FFT / Corinne Dubreuil
Une journée en bleu
Premier set Hugo Gaston !
 / Crédit : FFT / Corinne Dubreuil
Une journée en bleu
Direction le 2e tour pour P2H !
 / Crédit : FFT / Philippe Montigny
Une journée en bleu
Franco-français...
 / Crédit : FFT / Corinne Dubreuil
Une journée en bleu
Elsa Jacquemot a découvert son premier tournoi du Grand Chelem.
 / Crédit : FFT / Corinne Dubreuil
Une journée en bleu
Corentin Moutet a tout donné et même essayé de jouer en droitier !
 / Crédit : FFT / Philippe Montigny
Une journée en bleu
6h05 de combat, en vain...
 / Crédit : FFT / Philippe Montigny
Une journée en bleu
Adrian Mannarino sans solution face à Ramos Vinolas.
 / Crédit : FFT / Corinne Dubreuil
Une journée en bleu
Apprentissage délicat pour Arthur Rinderknech face au Slovène Bedene.
 / Crédit : FFT / Loïc Wacziak
Une journée en bleu
Chloé Paquet en défense...
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
Une journée en bleu
Alizé Cornet, déplacée sur le court Philippe-Chatrier, au service.
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
Une journée en bleu
Alizé bat Cholé !
 / Crédit : FFT / Julien Crosnier
Une journée en bleu
Diane Parry à la lutte sur le court n°9
 / Crédit : FFT / Corinne Dubreuil
Une journée en bleu
Clara Burel a bataillé tard dans la soirée.
 / Crédit : FFT / Corinne Dubreuil
Une journée en bleu
Dans les bras de sa maman après une victoire inoubliable !
 / Crédit : FFT / Corinne Dubreuil
Une journée en bleu
A demain !
 / Crédit : FFT / Pauline Ballet
1/20

Crédits
Roland-Garros
Roland-Garros 2020

Quatuor gagnant, marathon perdant

Corentin Moutet a perdu un match historique de 6h05. Les jeunes Clara Burel et Hugo Gaston ainsi qu'Alizé Cornet et Pierre-Hugues Herbert ont validé leur place pour le 2e tour.
Texte

Le programme était riche, très riche, côté français ce lundi.

La folie Moutet... en vain

Pendant deux jours, la folie s'est emparée du court 14. Mais le scenario s'est avéré finalement bien cruel. Face à l'Italien Giustino, Corentin Moutet a perdu la deuxième rencontre la plus longue de Roland-Garros (derrière Santoro-Clément en 2004), en deux jours, et après avoir pourtant servi trois fois pour le match....

Chiffre
6h05
Texte
C'est la durée du match entre Corentin Moutet et Lorenzo Giustino, soit la deuxième rencontre la plus longue de l'histoire du tournoi.
Partage twitter
Titre
Une journée en bleu
Galerie photo
Texte

"Il m'a posé beaucoup de problèmes avec son jeu. Il a très bien joué, c'est un très bon joueur" a commenté le tricolore qui a tenu à remercier le public. "C’était vraiment cool, ils sont venus me voir, m'encourager, malgré le public restreint. Merci à eux".

Herbert, Gaston et Cornet foncent au 2e tour

Pierre-Hugues Herbert a parfaitement maîtrisé son entrée en lice face à l’Américain Mmoh (6/3, 6/2, 6/3). Auteur de 13 aces et 51 coups gagnants, l'Alsacien a plié l'affaire en un peu plus de deux heures.

Titre
La réaction de "P2H"
Vidéo
Vidéo de brightcove
Pierre-Hugues Herbert : "Une fierté de gagner en étant père"
Texte

Il a été imité quelque minutes plus tard par Hugo Gaston, vainqueur autoritaire de son compatriote Maxime Janvier (7/6, 6/4, 6/3).

"Je suis très content de moi, j'ai su garder mon calme, a confié le joueur du TC Blagnac. C'était le plus important pour moi. Même quand Maxime est revenu au premier set, j'ai su garder ma concentration pour gagner le tie-break. Sur les deux autres sets, je suis resté solide".

Titre
La réaction d'Hugo Gaston
Vidéo
Vidéo de brightcove
Hugo Gaston : "Très content"
Texte

Dans l'autre duel 100% bleu de la journée, Alizé Cornet a pris le meilleur sur Chloé Paquet (6/3, 6/2). La Niçoise s'est montrée plus entreprenante et a terminé la partie avec deux fois plus de coups gagnants que son adversaire (22 contre 11).
 

FFT / Julien Crosnier
Texte

Burel au bout de la soirée

Enfin, en toute fin de journée, à 0h10, Clara Burel a eu le bonheur de conquérir son tout premier succès en Grand Chelem. Après être passée à deux points de la défaite, la championne du monde juniors 2018 a fini par s'imposer 6/7, 7/6, 6/3. Au terme de près de 3 heures de combat, elle est tombée dans les bras de sa maman...

La déception Monfils

La journée avait commencé par une défaite pour le contingent tricolore : sur le court Central, Océane Dodin a bien résisté mais a fini par plier en fin de manche face à la puissance de Pliskova (6/3, 7/5).

Elsa Jacquemot, pour son premier tableau final, n'a pas réussi à trouver la solution face à la qualifiée mexicaine Zarazua (6/1, 6/2). Autre jeune espoir bleue, Diane Parry n'a pas démérité mais a cédé dans son duel face à Hercog (6/4, 6/2).

Mais la grosse déception du jour est venue de la défaite de Gaël Monfils. Le Français, tête de série n°8, mais en manque de confiance, a été éliminé par Alexander Bublik (6/4, 7/5, 3/6, 6/3).

Arthur Rinderknech a donné du fil à retordre à Bedene, mais le Slovène a eu le dernier mot en quatre manches (6/2, 6/7, 6/4, 6/4). Quant à Adrian Mannarino il n'a pas trouvé la solution face à l'Espagnol Ramos-Vinolas (6/4, 6/3, 6/0).

(A Roland-Garros, Emmanuel Bringuier)

1