Type
Les finales en images
Vainqueurs et finalistes du Challenge Elite FFT aux côtés de Bernard Giudicelli, Président de la FFT.
 / Crédit : Corinne Dubreuil/FFT
Les finales en images
Vainqueurs et finalistes du Challenge Elite FFT aux côtés de Bernard Giudicelli, Président de la FFT.
 / Crédit : Corinne Dubreuil/FFT
Les finales en images
Deuxième titre en deux semaines pour Fiona Ferro.
 / Crédit : Corinne Dubreuil/FFT
Les finales en images
Chez les hommes, premier titre sur le Challenge Elite FFT pour Quentin Halys.
 / Crédit : Corinne Dubreuil/FFT
Les finales en images
Mêmes protagonistes et même scénario pour le remake de la finale de Nice.
 / Crédit : Corinne Dubreuil/FFT
Les finales en images
Très en forme, Kristina Mladenovic s'alignera sur le troisième étape.
 / Crédit : Corinne Dubreuil/FFT
Les finales en images
Spectateur, avant de devenir acteur.
 / Crédit : Corinne Dubreuil/FFT
Les finales en images
Très déterminé, Quentin Halys.
 / Crédit : Corinne Dubreuil/FFT
Les finales en images
Très belle semaine pour Hugo Grenier, finaliste à domicile!
 / Crédit : Corinne Dubreuil/FFT
Les finales en images
Bernard Giudicelli et Kristina Mladenovic vous donnent rendez-vous à Villeneuve-Loubet !
 / Crédit : Corinne Dubreuil/FFT
1/10

Crédits
Circuit pro
Challenge Elite FFT

Challenge Elite FFT Cannes : le doublé pour Ferro, première pour Halys

Fiona Ferro s’est imposée face à Kristina Mladenovic, ce samedi sur les courts de l'ASLM Cannes Tennis, dans l’exact remake de la finale de Nice. Chez les hommes, le titre est revenu à Quentin Halys.
Texte

Cette fois, un franc sourire a illuminé son visage à peine la balle de match gagnée. Si toute la semaine à Cannes, Fiona Ferro n’a pas laissé transpirer ses émotions, tant elle était en mission, ce samedi à l’issue de la finale qui l’opposait à Kristina Mladenovic, la 53e mondiale ne s’est plus retenue.

Au bout du super tie-break

Impériale, en dépit d’un début de rencontre quelque peu en dents de scie de part et d’autre, la protégée d’Emmanuel Planque a dominé, comme à Nice la semaine passée à l’occasion de la première étape du Challenge Elite FFT, sa coéquipière de Fed Cup. Là aussi au bout du super tie-break (6/1, 3/6, 10-5).

Texte


“Au début, on était toutes les deux très tendues, analyse Fiona Ferro. Les trois, quatre premiers jeux, j’ai trouvé que ça ne jouait pas très bien et puis on a trouvé notre rythme. Moi, j’avais des petites douleurs à droite, à gauche, je suis contente d’être passée au-dessus de ça. Sinon, globalement, j’avais une bonne énergie et j’étais assez stable.“

Citation
L’objectif : garder cette forme pour pouvoir arriver sur des tournois du circuit en confiance.
Auteur
Fiona Ferro
Twitter quote
Texte

Renouer avec la compétition et enchaîner

Et cette stabilité, en effet, dure depuis quinze jours maintenant. Ce qui est un signe extrêmement positif puisque le but de ce circuit estival est bien sûr de renouer avec la compétition, mais aussi de se tester dans la capacité à enchaîner.

“Je sens que j’ai une belle évolution, se réjouit Fiona Ferro. Même par rapport à avant le premier tournoi. L’objectif, c’est de garder cette forme pour pouvoir arriver sur des tournois du circuit en confiance.“

Titre
Les finales en images
Galerie photo
Texte

Halys titré

Chez les hommes, le titre est revenu à Quentin Halys, tombeur en finale du local du club, Hugo Grenier (7/6, 7/6).

Illustration parfaite du format du Challenge Elite FFT, où la seconde chance est permise : l’élève d’Olivier Malcor avait commencé la semaine par une défaite en phase de poules. Il l’a donc achevée sur une note des plus positives.

Texte

Rendez-vous à Villeneuve-Loubet

“C’est sûr qu’il y a une vraie différence entre mon premier et mon dernier match, explique avec le sourire Quentin Halys. Je suis content d’avoir réussi la transition de mettre en place en match ce que je réussis à l’entraînement. J’ai vraiment adoré les conditions ici et c’est génial de gagner.“

Rendez-vous est maintenant donné à Villeneuve-Loubet où, dès lundi, pour la troisième et dernière étape du Challenge Elite FFT .

(À Cannes, Myrtille Rambion)

1