Type
Catégorie associée
Haut niveau et reconversion
Résumé
Une carrière dans le tennis doit aller de paire avec la poursuite des études et l'entretien de ses connaissances afin de préparer l'après-carrière.
Modules
Texte

Tennis et avenir

Pour les plus jeunes, l'objectif est de ne pas renoncer trop tôt à ses études (voire de viser l'obtention du baccalauréat) pour maîtriser les savoirs de base qui permettront, le moment venu, d'exprimer d'autres talents. En cours de carrière, il s'agit de veiller à acquérir ou à entretenir un bagage suffisant dans des domaines importants comme la qualité de l'expression orale, la maîtrise de l'anglais et de certaines techniques informatiques et de communication.

Pour les joueurs en fin de carrière, il s'agit de préparer une reconversion en utilisant les possibilités existantes de formation et d'accompagnement personnalisé vers l'emploi ou en s'engageant directement dans de nouvelles expériences professionnelles.

La cellule reconversion au sein de la DTN :

  • Mathilde Lethuillier-Bouisson, responsable des relations institutionnelles et référente fédérale du suivi-socio professionnel
  • Eric Winogradsky, responsable « Education, Enseignement » 
  • Alexandra Fusai, responsable Filles 10-18 ans
  • Ingrid Bonnot : Union du Tennis Féminin (UTF)
  • Frédéric Vitoux : Union nationale des joueurs professionnels de tennis (UNJPT)
  • Nathalie Housset-Gilbert : coordinatrice du CNE
Texte

Des études adaptées

Dans les structures d’entrainement, les enfants poursuivent leur scolarité, soit dans des établissements scolaires traditionnels en bénéficiant d’un aménagement scolaire, soit avec le Centre national d'études à distance (CNED), partie intégrante de l'Education Nationale. Dans ce cas, ils bénéficient d'un soutien scolaire quotidien assuré par Sports Etudes Academy, partenaire de la licence fédérale.

    Texte

    L'objectif visé est le baccalauréat, que les élèves peuvent passer en deux ans voire plus. Les sportifs de haut niveau peuvent bénéficier de la conservation des notes obtenues dans les épreuves du premier groupe si elles sont égales ou supérieures à 10

    En cas de réussite, plusieurs choix s'offrent aux jeunes joueurs :

    • Une carrière professionnelle : l'investissement demandé rend la poursuite des études très difficile. Les plus courageux s'inscrivent au CNED pour entamer un cursus universitaire. Au Centre National d’Entrainement de Roland Garros, ceux qui choisissent d'arrêter leurs études peuvent poursuivre une formation professionnelle adaptée : perfectionnement en anglais, en informatique, en communication et en gestion notamment. Ces formations les aideront aussi à « rebondir » au moment de leur reconversion.
    • Poursuivre leurs études en bénéficiant d'aménagements du temps (cursus et examens). Par ailleurs, la FFT a créé en 1997 des Centres nationaux universitaires de tennis (CNUT) qui permettent de concilier études et pratique intensive du tennis pour des joueuses et joueurs classés à 0 et au-dessus. Plus d'informations
    • Partir étudier aux Etats-Unis. Les universités américaines proposent des bourses. En contrepartie, les sportifs doivent représenter l'université dans les championnats universitaires par équipes.
    Texte

    Être sportif de haut niveau

    Seules les listes du ministère des sports attestent de ce statut :

    • La liste des « Sportifs de Haut Niveau », divisée en 3 sous-listes :

      -      « Elite » 

      -      « Senior » 

      -      « Relève »

    Titre
    Afficher les critères des listes ministérielles
    Texte

    L'appartenance à une liste de haut niveau peut permettre l'obtention d'aides financières de la part des directions régionales de la jeunesse et des sports mais aussi des conseils régionaux ou départementaux. Ces aides concernent aussi bien le programme sportif que la formation scolaire ou universitaire

    Exemples :

    • le report du baccalauréat au mois de septembre pour cause de compétition

    • la possibilité du passage de l'option facultative EPS haut niveau et une note maximale dans une des deux épreuves obligatoires d'EPS

    • aménagement des études au niveau universitaire

    • exemption des concours d'entrée dans certaines écoles de formation paramédicale (sur dossier)

    • facilités pour présenter certains concours de la fonction publique.

    Texte

    Être sportif « Espoir » ou « Collectifs Nationaux »

    Les critères de ces listes sont définis par la fédération et validés par le ministère des sports. Ces catégories sont attribuées à des joueurs en devenir ou participant aux stages nationaux.

    Ces statuts « Espoir » ou « CN » permettent avant tout de bénéficier d’un aménagement scolaire et d’être accompagné par la FFT.

    Pour toute information concernant les listes, leurs ayants droit et les avantages qu'elles ouvrent, consultez le site du ministère des Sports.

    Titre
    Afficher les critères des listes ministérielles
    Texte

    Être sportif "Reconversion"

    La reconversion des joueurs et joueuses de haut niveau :

    Ce statut « reconversion », validé également par le ministère des sports, s’adresse uniquement aux joueurs et joueuses ayant été classés dans le top 500 ATP ou WTA. L'insertion sociale des joueurs de haut niveau est une préoccupation de la DTN.

    Une cellule « reconversion », constituée de membres de la DTN et de représentants des syndicats des joueuses et des joueurs se réunit annuellement pour améliorer l’accompagnement que nous pouvons offrir et encadrer les projets qui le méritent.

    Un éventail large de possibilités leur est proposé. Chaque cas est étudié individuellement et des réponses sur mesure sont apportées

    Texte

    Les demandes se répartissent en quatre catégories distinctes :

    1. Celles et ceux qui envisagent de se destiner à l'enseignement du tennis
    Ils ont tout d'abord la possibilité de suivre la formation au diplôme d'Etat de tennis réservé aux joueurs professionnels. Celle-ci est effectuée en alternance au Centre national d'entraînement et en club. Lorsqu'ils sont titulaires de ce diplôme et désirent se perfectionner pour suivre des joueurs sur le circuit professionnel, ils peuvent ensuite se former au diplôme fédéral d'entraîneur de haut niveau.

    2. Les joueuses et joueurs qui n'ont pas de projet défini et cherchent une orientation
    La Fédération leur propose des bilans de positionnement ou de compétences afin de les aider à définir leur orientation professionnelle et les formations à envisager via le partenariat du CNOSF avec ADECCO.

    3. Celles et ceux qui ont déjà un projet de formation diplômante ou qui envisagent de créer une entreprise
    Des aides financières sont accordées par le groupe de travail reconversion afin de les accompagner.

    4. Enfin, certains font appel à la cellule reconversion pour s'insérer dans le monde professionnelUne aide pour trouver des stages ou une orientation vers des professionnels du placement en entreprise leur est offerte. C'est dans ce secteur que la commission va s'investir tout particulièrement dans les prochaines années.

    Les joueuses et joueurs concernés peuvent être assistés dans leur processus de reconversion. Cette assistance consiste à cerner leurs aspirations, leurs contraintes, mais aussi leur capacité d'investissement en volume et en durée.

    Parallèlement, une stratégie est mise en place pour optimiser les moyens de financement en fonction de leur statut de sportif de haut niveau ou non, du lieu où ils sont licenciés et de leur lieu de résidence. Un bilan de compétences est ensuite proposé pour mieux cerner les compétences acquises, les objectifs visés et surtout les moyens pour les atteindre.