Type

Principe du calcul

Cette page présente toutes les clefs pour comprendre comment est calculé le classement tennis.
Texte

Le principe du classement

Tous les matches officiels homologués FFT (tournois, championnats individuels et par équipes, matches libres) sont pris en compte dans le calcul du classement (hors match en condition de jeu orange).

Les victoires acquises sur le terrain apportent des points au joueur pour son calcul. Les points apportés par une victoire dépendent du classement de l'adversaire (désormais au jour du match). Meilleure est la victoire, plus le nombre de points apporté est important.

Par ailleurs, le système du classement privilégie la qualité à la quantité des résultats. Seules les meilleures victoires apportent des points au calcul du classement. Ainsi, jouer énormément n'est pas une garantie d'emmagasiner toujours plus de points, mais est une façon de potentiellement enregistrer de meilleures victoires que les précédentes. A noter également que le nombre de victoires prises en compte dépend de l'aspect qualitatif général du palmarès (on parle du paramètre V-E-2I-5G). Un joueur ayant atteint son quota de victoires prises en compte peut donc, en continuant de jouer, espérer améliorer son palmarès pour débloquer une victoire supplémentaire prise en compte, et ainsi améliorer son bilan.

Afin de déterminer le classement qui est calculé, il faut comparer le nombre de points réunis par le joueur à la norme définie à l'échelon. Pour mieux comprendre comment tout cela s'articule, découvrons comment calculer un bilan.

Texte

Le calcul d'un bilan

Le calcul d'un bilan dépend de deux paramètres :

  • Le palmarès du joueur,
  • Un échelon, que l'on appellera échelon de calcul et qui constitue en quelque sorte l'objectif de classement du joueur.

Le calcul du bilan dépend en effet de l'échelon auquel on se place.

On parle donc de calculer le bilan d'un joueur à un échelon donné.

Calculer un bilan
Texte

L'échelon de calcul est justement définie dans l'algorithme du calcul.

L'algorithme du calcul

L'algorithme du calcul consiste en une succession de calculs de bilan.

Le calcul de classement intègre une règle de limitation de montée. Celle-ci précise que pour pouvoir prétendre monter à un échelon (sauf pour l'échelon 40), il est impératif d'avoir battu un joueur déjà classé à cet échelon (hors WO et matches ITF Masters Tour). Ainsi, la première itération du calcul se place à l'échelon maximal auquel le joueur peut aspirer pour le calcul du bilan.

A l'issue du calcul, il convient de comparer le bilan du joueur à l'échelon à la norme requise pour valider cet échelon. Si le bilan est supérieur ou égal à la norme, alors le joueur valide l'échelon. Sinon, l'algorithme passe à l'itération suivante qui consiste au calcul du bilan à l'échelon inférieur.

Et ainsi de suite jusqu'à ce que le joueur atteigne la norme de points définie à l'échelon calculé.

A noter enfin que le calcul intègre également une règle de limitation de descente. La descente d'un joueur est limitée à un échelon dans l'année. Ainsi, lorsque l'algorithme calcule le bilan d'un joueur à son échelon minimal admissible, celui-ci s'arrête, l'échelon en question est le résultat du calcul, même si le joueur ne possède pas les points requis.